iPhone 2G

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

iPhone
iPhone
Image illustrative de l’article IPhone 2G
Fabricant Apple
Commercialisation (13 ans)
Fin de production (12 ans)
Fonctions
Écran Écran tactile capacitif multi-touch de 3,5 pouces IPS

Définition : 320 × 480 Résolution : 163 ppp

Appareil photo Définition Photos : 2 Mpx
Caractéristiques
SoC Samsung S5L8900
Processeur ARM1176JZF-S 412 MHz
Processeur graphique PowerVR MBX Lite 60 MHz
Mémoire interne 128 Mo
Espace de stockage 4, 8 ou 16 Go
Système d'exploitation Original : iPhone OS 1
Actuel : iPhone OS 3.1.3
Connectivité Internet
Réseaux GSM, GPRS, EDGE
Batterie Batterie encastrée rechargeable au Li-ion 3,7 V 1400 mAh
Mesures
Dimensions Hauteur : 115 mm
Largeur : 61 mm
Profondeur : 11,6 mm
Masse 135 g
Débit d'absorption spécifique 0,974 W/kg

L' iPhone connu sous le nom de iPhone 2G, iPhone EDGE ou iPhone 1 est un smartphone modèle de la 1re génération d'iPhone de la marque Apple. C'est le premier smartphone de la gamme. Après des années de rumeurs, il est annoncé en et est commercialisé en aux États-Unis.

Le développement du produit commence en 2005 et se poursuit dans le plus grand secret jusqu'à son dévoilement public. L'appareil révolutionne la conception des téléphones portables en éliminant la plupart des boutons matériels et en renonçant à un stylet pour son interface à écran, au profit de quelques boutons physiques et d'un écran tactile. Il est doté d'une connectivité cellulaire GSM quadri-bande avec prise en charge du GPRS et de l'EDGE pour le transfert de données, utilise un accès Internet continu et un traitement embarqué pour prendre en charge des fonctions sans rapport avec la communication vocale. Cette approche est imitée par la plupart des nouveaux modèles de smartphones qui suivent. Son successeur, l'iPhone 3G, est annoncé en .

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2005, Steve Jobs, PDG d'Apple, a l'idée d'utiliser un écran tactile pour interagir avec un ordinateur de manière à pouvoir taper directement sur l'écran, au lieu d'avoir besoin d'un stylet, ce qui est courant sur les technologies existantes à l'époque. Il décide que l'appareil nécessite ait un écran tactile multi-touch capacitif à trois couches, une technologie très nouvelle et très avancée. Cela permet de supprimer le clavier et la souris physique, comme sur une tablette. Jobs recrute un groupe d'ingénieurs pour étudier l'idée dans le cadre d'un projet parallèle[1]. Lorsque Jobs examine le prototype et son interface utilisateur, il voit le potentiel qu'offre le téléphone mobile[2]. Le nom du projet s'intitule Project Purple 2 et débute en 2005[3].

Apple créé cet appareil au cours d'une collaboration secrète et sans précédent avec Cingular Wireless, qui fait maintenant partie d'AT&T. Le coût de développement de cette collaboration est estimé à 150 millions de dollars sur une période d'environ trente mois[4]. La firme américaine refuse l'approche « conception par comité » qui donne naissance au Motorola ROKR E1, une collaboration largement infructueuse avec Motorola. Au lieu de cela, Cingular Wireless donne la liberté de développer le matériel et les logiciels de l'iPhone en interne[5].

Le smartphone est présenté par Steve Jobs le lors d'un discours à la Macworld Conference & Expo à San Francisco en Californie[1]. Dans son discours, Jobs déclare « J'attends ce jour depuis deux ans et demi et aujourd'hui, Apple va réinventer le téléphone »[6]. Il présente l'iPhone comme une combinaison de trois appareils : un « iPod à écran large avec commandes tactiles, un téléphone mobile révolutionnaire et un communicateur Internet révolutionnaire »[1]. Six semaines avant la sortie de l'appareil, l'écran en plastique est remplacé par du verre, après que Jobs soit mécontent que l'écran du prototype qu'il transporte dans sa poche soit rayé par ses clés. Ce changement rapide conduit à un appel d'offres pour un entrepreneur de fabrication qui est remporté par Foxconn, qui vient d'ouvrir une nouvelle usine à Shenzhen spécialement pour cette offre[7].

Sortie[modifier | modifier le code]

Le smartphone sort aux États-Unis le au prix de 499 dollars pour le modèle de 4 Go et de 599 dollars pour le modèle de 8 Go, les deux nécessitant un contrat de deux ans[1]. Des milliers de personnes attendaient devant les magasins Apple et AT&T quelques jours avant le lancement de l'appareil ; de nombreux magasins signalent des ruptures de stock dans l'heure suivant sa mise en vente[8]. Pour éviter de répéter les problèmes du lancement de la PlayStation 3, ayant provoqué des cambriolages et même une fusillade, des policiers civils sont engagés pour garder les magasins pendant la nuit[9].

Le smartphone est commercialisé en dans plusieurs pays dont l'Allemagne, l'Autriche, l'Australie, la France, l'Irlande, le Portugal et le Royaume-Uni[1].

Après sa sortie[modifier | modifier le code]

Les principaux concurrents de l'iPhone sont : LG Prada, LG Viewty, Samsung Ultra Smart F700, Nokia N95, Nokia E61i, Palm Treo 750, Palm Centro, HTC Touch, Sony Ericsson W960 et BlackBerry[10],[11],[12].

Un modèle de 16 Go est sorti le au prix de 499 $, soit le prix de lancement du modèle de 4 Go[13]. Le smartphone n'est plus produit le  ; le volume total des ventes s'élèvent à 1,9 millions d'unités[14].

Logiciel[modifier | modifier le code]

Au moment de son lancement en janvier, Steve Jobs déclare « L'iPhone fonctionne sous OS X et exécute des applications de bureautique »[15], mais au moment de la sortie de l'appareil, le système d'exploitation est renommé en « iPhone OS »[16].

Réception[modifier | modifier le code]

Le smartphone a reçu des critiques largement positives. Le New York Times et le Wall Street Journal publient des critiques positives, leurs principales critiques étant la vitesse relativement lente du réseau EDGE d'AT&T et l'incapacité du téléphone à se connecter en utilisant les services 3G. Le chroniqueur technologique du Wall Street Journal, Walt Mossberg, conclut que « malgré quelques défauts et omissions de fonctionnalités, l'iPhone est, tout compte fait, un ordinateur de poche magnifique et révolutionnaire »[17],[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Macworld Expo Keynote Live Update: Introducing the iPhone », sur Macworld, (consulté le 2 novembre 2020).
  2. (en-US) « D8 Video: Steve Jobs on the Origins of the iPad », sur AllThingsD (consulté le 2 novembre 2020).
  3. « Mobile-review.com Apple's Phone: From 1980s' Sketches to iPhone. Part 3 », sur mobile-review.com (consulté le 2 novembre 2020).
  4. (en-US) « The Untold Story: How the iPhone Blew Up the Wireless Industry », Wired,‎ (ISSN 1059-1028, lire en ligne, consulté le 2 novembre 2020).
  5. « Apple went to great lengths to keep iPhone a secret - Jan. 10, 2007 », sur money.cnn.com (consulté le 2 novembre 2020).
  6. (en) Dan Farber, « Jobs: Today Apple is going to reinvent the phone », sur ZDNet (consulté le 2 novembre 2020).
  7. (en-US) Charles Duhigg et Keith Bradsher, « How the U.S. Lost Out on iPhone Work (Published 2012) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 2 novembre 2020).
  8. (en) « Apple Inc. Q3 2007 Unaudited Summary Data », Apple,‎ (lire en ligne).
  9. « Hype Meets Reality At iPhone's Debut - washingtonpost.com », sur web.archive.org, (consulté le 3 novembre 2020).
  10. (en-US) « Top 5 competitors to the iPhone | » (consulté le 3 novembre 2020).
  11. (en-US) « iPhone vs. Blackjack vs. N95 vs. Treo 750 vs. BC 8300 », sur YugaTech | Philippines Tech News & Reviews, (consulté le 3 novembre 2020).
  12. (en-GB) « Apple iPhone faces serious rivals », BBC NEWS,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2020).
  13. (en-US) « Apple Adds New iPhone & iPod touch Models », sur Apple Newsroom (consulté le 3 novembre 2020).
  14. (en) « The story of the original iPhone, that nobody thought was possible », sur AppleInsider (consulté le 3 novembre 2020).
  15. (en) « Live from Macworld 2007: Steve Jobs keynote », sur Engadget (consulté le 3 novembre 2020).
  16. (en-US) Verge Staff, « iOS: A visual history », sur The Verge, (consulté le 3 novembre 2020).
  17. (en-US) Li Yuan and Pui-Wing Tam, « Apple Storms Cellphone Field », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2020).
  18. (en-US) Tristan Greene, « The first iPhone: what the critics said 10 years ago », sur The Next Web, (consulté le 3 novembre 2020).