IMI Galil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galil.

Galil AR
Image illustrative de l’article IMI Galil
Galil ARM 5,56 mm en configuration de tir
Présentation
Pays Drapeau d’Israël Israël
Type fusil d'assaut
Munitions 5,56 mm OTAN/ 7,62 OTAN
Fabricant Israel Military Industries/Indumil/Arsenaux birmans/V. Bernadelli SpA/Bofors
Période d'utilisation 1974
Production 1975-Présent
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,95 kg/ 4 kg
Masse (chargé) 4,66 kg
Longueur(s) 979 mm/ 1050 mm
Longueur du canon 460 mm/ 535 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action Automatique
Portée pratique 450 m /500/600 m
Cadence de tir 650 coups/min
Vitesse initiale 980 m/s
Capacité 30/ 25 cartouches
Variantes AR, ARM, SAR, SNR, MAR

Le Galil est un fusil d'assaut de conception israélienne et fabriqué par les Israel Military Industries (IMI).

Conçu par Yisrael Galil, de son vrai nom Israel Blashnikov (il a pris le nom de son arme), ce fusil utilise la munition 5,56 mm OTAN dans ses versions les plus courantes mais il existe aussi en 7,62 OTAN. Sa mécanique est empruntée à l'AK-47. Il est actuellement fabriqué en Colombie sous licence, par Indumil[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet du Galil débuta après la guerre des Six Jours et opposa deux prototypes. La version définitive choisie par Tsahal était basée sur le RK 62 (une variante finnoise de l'AK-47). Les premières livraisons aux unités eurent lieu en 1974, après la guerre du Kippour. Le Galil ARM original est fabriqué localement par les IMI à l'exception de la carcasse fournie pour les premiers fusils par Valmet. Le Galil est la synthèse de modèles étrangers. La crosse repliable et la poignée-pistolet sont reprises du FAL qu'il remplaça. La munition est celle du M16. Cette première version peut tirer des grenades à fusil.

Utilisation par Tsahal[modifier | modifier le code]

Le Galil connut son banc d'essai lors de l'opération Paix en Galilée en 1982. Celle-ci montra les défauts du fusil. Il fut partiellement remplacé par les fusils américains M16A1 et M16A2 pour les fantassins ; les commandos préférant les carabines CAR-15 et Colt M-4 et M-4A1.

Ces armes ont respectivement été fournies à bas prix à partir de 1973, 1977 et 1990 par les États-Unis au titre de l'assistance militaire. La plupart de la production des Galil est utilisée par les unités de l'artillerie mécanisée et des blindés.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Soldat estonien armé d'un Galil SAR en zone urbaine.
Membres de la Police Nationale de Djibouti s'entrainant avec le Galil AR 7,62 mm.
Soldats népalais avec le Galil SAR 7,62 mm.

Si le Galil est minoritaire dans son pays d'origine, il s’est bien diffusé à l'étranger. Il a ainsi été vendu aux armées suivantes :

Points faibles[modifier | modifier le code]

Le principal problème du Galil est son poids. Il est plus lourd que le fusil M16A1, qui pèse 2,9 kg vide contre 3,9 kg pour le Galil. Il est ainsi souvent considéré comme un poids supplémentaire au sein de l'infanterie, bien que sa courte longueur due au chargeur (840/614 mm contre 986 pour le M16A1) l'a rendu populaire au sein des troupes.

L'arme n'a jamais pris chez les nombreuses forces spéciales d'Israël, qui utilisent l'AK-47 à la fois pour sa robustesse et à cause du poids du Galil. Les unités combattantes ont donc été rééquipées en M16 (nouveau modèle ou modèle mis à jour pour augmenter la solidité et réduire le poids). La compacité du Galil a eu pour conséquence qu'il soit gardé comme arme personnelle (PDW) pour les unités blindées ou pour l'artillerie, car sa faible taille est appréciable lors du maniement des armes principales.

Le Galil au combat[modifier | modifier le code]

Les premiers combats du Galil furent durant la guerre du Liban (opération Litani puis opération Paix en Galilée).

Variantes[modifier | modifier le code]

Le Vektor R4, un Galil fabriqué sous licence en Afrique du sud.
IWI Galil Sniper (Galatz), fusil de précision semi-automatique.

Il existe un certain nombre de variantes du Galil :

  • Galil ARM : la version d'origine. Prévu pour servir de FM occasionnel (M pour Machinegun, l'ARM dispose d'une poignée de transport et un bipied. Existe en 5,56 mm et 7,62 mm. Il apparait souvent au cinéma (notamment dans Total Western).
  • Galil AR: la version la plus courante. C'est un ARM sans bipied. Mêmes calibres.
  • Galil SAR (short) : modèle pour parachutistes et fantassins motorisée munie d'un canon plus court. Tire du 5,56 mm.
  • Galil MAR (micro) : qui conserve la structure interne de base avec un châssis totalement différent et un canon encore plus court. On rapporte que cette version est sujette à un échauffement intense et qu'elle devient trop chaude au toucher après un tir automatique soutenu. Une version améliorée est désormais en service auprès des forces spéciales israéliennes pour les opérations clandestines, suffisamment petit pour être caché sous un manteau mais cependant suffisamment puissant.
  • Magal : une variante MAR du Galil chambré en .30 US Carbine, avec un nouveau châssis et une nouvelle visée avant, en large circulation au sein de la police d'Israël.
  • Galil SASR renommé depuis Galil Galatz possède un canon bien plus long, tire des munitions 7,62 mm et est conçue pour les snipers ou comme fusil tactique. Le Galatz est en service chez les policiers du RAID.
  • Hadar & Hadar : version tir sportif du Galatz. Crosse monobloc en bois.
Modèle Munition Longueur mini/maxi Masse à vide Chargeur
SAR 7,62 7,62 x 51 mm Otan 68/92 cm 3,75 kg 20/35 cartouches
Sniper 7,62 7,62 x 51 mm Otan 84/111,5 cm 6,4 kg 20/35 cartouches
Hadar/Hadar 2 7,62 x 51 mm Otan 98 cm 4,35 kg 20 cartouches
ARM 7,62 7,62 x 51 mm Otan 81/105 cm 4,45 kg 20/35 cartouches
MAR 5,56 5,56 × 45 mm OTAN 45/89 cm 2,95 kg 35/50 cartouches
SAR 5,56/MA-2 5,56 × 45 mm OTAN 62/85 cm 3,75 kg 35/50 cartouches
Bernadelli VB-SR 5,56 5,56 × 45 mm OTAN 62/85 cm 3,75 kg 35/50 cartouches
FFV 890C 5,56 × 45 mm OTAN 63/86 cm 3,5 kg 35 cartouches
MA-1/Bernadelli VB-STR 5,56 × 45 mm OTAN 74/98 cm 3,95 kg 35 cartouches
MA-4 5,56 × 45 mm OTAN/grenade de 40mm (M203) 74/98 cm 5,41 kg 35 cartouches
Magal .30 US Carbine 46/70 cm 3,5 kg 30 cartouches

Nouvelle génération : Galil ACE[modifier | modifier le code]

Présentés en 2009 les nouveaux Galil ACE sont des versions modernisées munies d'un châssis en polymère, d'un garde-main avec rails à accessoires type Picatinny et d'une crosse télescopique inspirée par celle de la Colt M4. Existe en 5,56 mm (ACE 21/22/23), 7,62 mm M43 (ACE 31/32) et 7,62 mm Otan (ACE 52/53). Depuis 2010, les modèles 21/22/23 produits sous licence en Colombie par Indumil.

Modèle Munition Longueur mini/maxi Masse à vide (environ) Chargeur Cadence de tir (théorique)
ACE 21 5,56 mm Otan 65/73 cm 2,9 kg 35 cartouches 700 coups par minute
ACE 22 5,56 mm Otan 77/85 cm 3,3 kg 20/35 cartouches 700 coups par minute
ACE 23 5,56 mm Otan 88/98 cm 3,4 kg 35 cartouches 700 coups par minute
ACE 31 7,62 mm M43 65/73 cm kg 30 cartouches 650 coups par minute
ACE 32 7,62 mm M43 82/90 cm 3,4 kg 30 cartouches 650 coups par minute
ACE 52 7,62 mm OTAN 86/94 cm 3,6 kg 20 cartouches 650 coups par minute
ACE 53 7,62 mm OTAN 96/104 cm 3,7 kg 20 cartouches 650 coups par minute

Dérivés et copies[modifier | modifier le code]

Des licences de fabrication furent vendues à la Colombie (Indumil), à l'Italie (Bernadelli) et à la Suède (Bofors). Le fusil d'assaut R4 sud-africain, développé en 1982, est partiellement basé sur le Galil. Cette version a été la base de plusieurs variantes différentes, le fusil d'assaut R5, le R6 et une mitrailleuse légère. La Croatie en a aussi dérivé les APS-95.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Un Galil en service dans les forces de défense d’Israël en juillet 2000.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour plus d'informations, voir le livre Kalachnikov, à l’épreuve de tous les combats, quelques pages en parlent.
  2. « Peru Galil », sur 4.bp.blogspot.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]