IGS (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IGS.
Page d'aide sur les redirections Pour la société japonaise de développement et d'édition de jeux vidéo, voir Information Global Service.

International Games System

Description de l'image IGS-Logo.jpg.
Dates clés 10 novembre 1989 (création)
  • Hua Xiang Software Tech Co. Ltd
  • Hong Xiang Network Technology. Co Ltd
Forme juridique SARL
Siège social No. 130, Wu-gong Rd., Wu-gu Industrial Park, Wu-gu District, New Taipei City Taïwan 248, R.O.C.
Activité Industrie vidéoludique
Produits

Système de jeu :

Jeux :

Filiales
Effectif 850 (décembre, 2011)
Site web www.igs.com.tw

IGS (International Games System Co., Ltd.) est une société taïwanaise fondée en octobre 1991, spécialisée dans le développement de jeux vidéo en arcade et de jeux vidéo online sur PC[1].

Historique[modifier | modifier le code]

IGS est créée en octobre 1991 dans le but de développer des jeux d'arcade chinois d'une qualité suffisante pour pouvoir concurrencer le monopole japonais sur le marché des jeux d'arcade. En 1992, IGS sort son premier jeu de combat, Alien Challenge, puis un an plus tard le quizz Dragon World[2].

En 1996, IGS crée le système PGM (Polygame Master)[3], un système à cartouches pour bornes d'arcade très largement inspiré du système d'arcade à succès Neo-Geo MVS de la société japonaise SNK. Afin de s'assurer du succès du système PGM, IGS développera des jeux de qualité mais de facture classique : des jeux de combat (The Killing Blade, Martial Masters), des beat'em all (Knights of Valour sur Atomiswave, Oriental Legends), des casse-tête (Puzzle Star, Puzzli 2), des quizz, et même un jeu très inspiré du jeu Neo-Geo Metal Slug, Demon Front, afin d'avoir une ludothèque aussi proche que possible de celle de la Neo-Geo. Aussi, IGS achètera à la société japonaise Cave le droit d'utiliser la célèbre licence DoDonpachi dans un jeu développé en interne sur PGM : DoDonPachi II: Bee Storm.

En 2000, avec le jeu de musique Rock fever, IGS se lance dans le développement de jeux musicaux, un genre qui marche très bien en salle depuis le Dance Dance Revolution (1998) de Konami. Suivront une multitude d'opus Rock Fever et bien d'autres jeux musicaux développés par IGS (Crazy Dance, Fighting Club, Percussion Master), pour la plupart très inspirés par les jeux musicaux japonais. Au fil des ans, IGS continue d'élargir son offre de jeux avec des jeux vidéo sur écran tactile (EZ Touch 2) et des jeux de course (Top Driver).

En parallèle, IGS élargit ses activités avec, à partir de 2000, le développement d'une multitude de jeux PC et en 2002 le développement de jeux PC se jouant en ligne, des jeux totalement méconnus en occident.

La société est en pleine croissance. Le nombre d'employés est passé de 240 à 388 en un peu plus d'un an. La société est cotée en bourse depuis 2004, et l'action a gagné +145.4% en 54 semaines. À terme, le but d'IGS est de devenir le plus important développeur de jeux d'arcade et de machines d'arcade du monde.

En 2007, IGS lance le PGM 2 avec comme premier jeu Oriental Legend 2.

Liste des jeux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de jeux IGS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]