IFIP-Institut du porc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
IFIP - Institut du porc
image illustrative de l’article IFIP-Institut du porc

Création 2006
Siège Paris
Pays Drapeau de la France France
Président Jacques Lemaître
Directeur Bernard Fostier (janvier 2014)
Disciplines Elevage
Agriculture
Alimentation
Site web http://www.ifip.asso.fr

L'IFIP - Institut du porc est un institut technique agricole français, qui a pour mission d'accompagner les organisations professionnelles de la filière porcine. Il a été créé en 2006 par regroupement des activités de recherche et développement du CTSCCV (Centre Technique de la Salaison, de la Charcuterie et des Conserves de Viandes), créé en 1954, et de l'ITP (Institut Technique du Porc), lui-même créé en 1961[1].

Le financement des études et des services est assuré par trois sources principales : les entreprises, l’Interprofession INAPORC, et les organismes publics. L’Institut bénéficie du financement du programme national de développement agricole et rural du Ministère de l’agriculture. Il est agréé comme centre technique agro-industriel et centre technique agricole[2].

Missions[modifier | modifier le code]

L’IFIP - Institut du porc réunit les différents métiers de la filière porcine française : fabricants artisanaux et industriels de charcuterie, alimentation animale, amélioration génétique, abattage-découpe et élevage. Il produit et diffuse des références techniques et économiques pour le pilotage et l’évolution des activités du secteur porcin.

Son activité de recherche et développement vise à améliorer la compétitivité et la durabilité de la filière porcine[3],[4].

Domaines d'expertise[modifier | modifier le code]

L'IFIP - Institut du porc concentre ses activités dans quatre domaines :

  • économie de la filière porcine [5];
  • viandes et charcuteries ;
  • amélioration génétique ;
  • techniques d'élevage[6],[7].

Conservation des races d'élevage[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en place de la loi sur l'élevage du 28 décembre 1966 (dite loi Poly), l'ITP se voit confier la maîtrise d'œuvre du programme de sauvegarde des races porcines d'élevages originaires du territoire français et considérées comme menacées, sous l'autorité du ministère de l'Agriculture et de la commission nationale de l'amélioration génétique (CNAG)[8].

Coopérations internationales[modifier | modifier le code]

Les programmes de recherche de la Commission européenne sont le support de collaboration de l’IFIP avec ses homologues européens. L’Institut participe également à des groupes de travail européens permettant le partage d’expertise et de méthodes. A l’international, l’Institut accompagne les entreprises françaises dans le développement de projets[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Repères | IFIP Institut du porc Recherche et Expertise pour la filière porcine », sur www.ifip.asso.fr (consulté le 11 octobre 2016)
  2. Bilan d'activité 2015, IFIP - Institut du porc,
  3. « Animal Emissions - Institut de la Filière Porcine », sur www6.inra.fr (consulté le 17 juin 2017)
  4. « IFIP - Institut du porc », sur www.acta.asso.fr (consulté le 11 octobre 2016)
  5. Marie-Josée Cougard, « Porc : des contrats pour sortir de la crise », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  6. Moina Fauchier-Delavigne, « Crise du porc : Il faut rattraper le retard en investissements et construire des élevages performants », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Denis Sergent, « Changer l’alimentation des porcs diminuerait les algues vertes », La Croix,‎ (lire en ligne)
  8. Roland Jussiau, Alain Papet, Gaël Rigal, Amélioration génétique des animaux d'élevage, Educagri éditions, 2013, (ISBN 9782844449290), p. 138
  9. [vidéo] Ifip-WebTV, « Présentation de l'IFIP-Institut du porc (FR) », (consulté le 14 octobre 2016)
  10. « Le marché chinois s'ouvre à la charcuterie française », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]