IEEE 802.11ah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IEEE 802.11ah est un amendement à la norme IEEE 802.11 plus connue sous le nom de Wi-Fi. Cet amendement a été ratifié en mai 2017 ; il spécifie un mode de transmission de données par liaison sans fil à des débits allant jusqu'à 4 Mbit/s dans la bande de fréquence ISM des 900 MHz.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les murs et les planchers peuvent limiter sérieusement la portée des réseaux sans fil. Cette nouvelle norme de l'IEEE et de la Wi-Fi Alliance vise à fournir avec le 802.11ah une meilleure pénétration à travers les obstacles (murs et cloisons) et une économie d'énergie comparé aux normes Wi-Fi traditionnelles fonctionnant dans les bandes des 2,4 GHz et 5 GHz.

Fonctionnement du 802.11ah[modifier | modifier le code]

En opérant dans le spectre de 900 MHz sans licence (863 MHz - 868 MHz en Europe), le 802.11ah diffère du Wi-Fi d'aujourd'hui qui fonctionne à 2,4 GHz ou 5 GHz. Avec les fréquences plus élevées il est plus difficile pour les signaux de conserver leur intégrité lors de leur passage à travers les obstacles solides. En utilisant des fréquences de 800 ou 900 MHz, les obstacles comme les murs, les planchers et les portes ne sont pas autant un problème. Selon la WiFi Alliance, 802.11ah est également capable atteindre près du double de la portée des normes actuelles. Il y a aussi un autre avantage : étant donné que le signal n'est pas autant atténué lors de son passage à travers les objets, les équipements consomment moins de puissance pour l'envoi et la réception des données.

Avantages du 802.11ah[modifier | modifier le code]

La raison principale pour laquelle l'Alliance WiFi a conçu cette nouvelle norme 802.11ah - que l'Alliance a surnommé Halow - avec les économies d'énergie à l'esprit, est de permettre l'utilisation du Wi-Fi pour l'Internet des objets[1].

L'augmentation de la portée, l'existence d'un mode veille et la puissance d'émission inférieure font du 802.11ah un protocole adapté pour des usages tels que les systèmes de surveillance de structures, de ponts et de bâtiments pour mesurer leur vieillissement. Le 802.11ah vise aussi le marché des appareils fonctionnant sur piles ou batteries, comme les équipements portatifs (wearable) tels que les lunettes, montres et bracelets connectés et le marché de la domotique. La contrepartie de la faible consommation est un débit beaucoup plus faible que celui des autres normes Wi-Fi récentes.

Comparaison avec les autres normes IEEE 802.11[modifier | modifier le code]

v · d · m
Réseaux locaux 802.11 : standards physiques
Protocole
802.11
date[2] Fréquence largeur
de bande
Débit binaire par flux MIMO[3] Nombre
maximum
de flux
MIMO
Codage / Modulation Portée
Intérieur Extérieur
(GHz) (MHz) (Mbit/s) (mètres) (mètres)
802.11-1997 (d'origine) juin 1997 2,4 79 ou 22[4] 1, 2 Mbit/s NC FHSS, DSSS 20 m 100 m
802.11a sept 1999 5 20 6, 9, 12, 18, 24, 36, 48, 54 Mbit/s NC OFDM 35 m 120 m
3,7[A] 5 000 m[A]
802.11b sept 1999 2,4 22 1, 2, 5,5, 11 Mbit/s 1 DSSS 35 m 140 m
802.11g juin 2003 2,4 20 6, 9, 12, 18, 24, 36, 48, 54 Mbit/s 1 OFDM 38 m 140 m
802.11n oct 2009 2,4 / 5 20 7,2 à 72,2 Mbit/s[B]
(6,5 à 65)[C]
4 OFDM 70 m (2,4 GHz)
12-35 m (5 GHz)
250 m[5]
40 15 à 150 Mbit/s[B]
(13,5 à 135)[C]
250 m[5]
802.11ac déc 2013 5 20 7,2 à 96 Mbit/s[B]
(6,5 à 86,7) [C]
8 OFDM 12-35 m[6]
40 15 à 200 Mbit/s[B]
(13,5 à 80)[C]
12-35 m[6]
80 32,5 à 433 Mbit/s[B]
(29,2 à 390)[C]
12-35 m[6]
160 65 à 866 Mbit/s [B]
(58,5 à 780)[C]
12-35 m[6]
802.11ad déc 2012 60 2,160 jusqu’à 6,75 Gbit/s[7] NC OFDM ou
simple porteuse
10 m[8]
802.11ah mai 2017[2] 0,9 1 à 8 0,6 à 8 Mbit/s[9] 1, 2 OFDM 100 m
Voir aussi : Wi-FiListe des canaux Wi-Fi
  • A1 A2  IEEE 802.11y est équivalent à la norme 802.11a mais utilise la bande de fréquence des 3,7 GHz. Elle n’est autorisée qu’aux États-Unis par la FCC.
  • B1 B2 B3 B4 B5 B6  avec intervalle de garde court (SGI).
  • C1 C2 C3 C4 C5 C6  avec intervalle de garde long.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. HaLow, un nouveau Wi-Fi pour les objets connectés futura-sciences.com, le 6 janvier 2016
  2. a et b (en) « Official IEEE 802.11 working group project timelines », IEEE, (consulté le 28 juin 2017)
  3. (en) « Wi-Fi CERTIFIED n: Longer-Range, Faster-Throughput, Multimedia-Grade Wi-Fi® Networks », Wi-Fi Alliance, [PDF]
  4. WiFi, le standard 802.11 - Couche physique et couche MAC, page 8 - Easytp.cnam.fr, mars 2007 [PDF]
  5. a et b (en) Phil Belanger, « 802.11n Delivers Better Range », Wi-Fi Planet,
  6. a b c et d (en) « IEEE 802.11ac: What Does it Mean for Test? », LitePoint, [PDF]
  7. (en) « WiGig and IEEE 802.11ad For Multi-Gigabyte-Per-Second WPAN and WLAN », Tensorcom Inc. [PDF]
  8. (en) White paper WLAN 802.11ad, page 3 rohde-schwarz.com, consulté en avril 2015 [PDF]
  9. (en) IEEE 802.11ah - low power, sub GHz Wi-Fi radio-electronics.com, consulté en février 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]