IBM RAMAC 305

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
RAMAC 305 à l’arsenal de Red River de l’U.S. Army. Au premier plan : deux unités de disques RAMAC 350 ; au fond : console 380 et unité de calcul 305.

L’IBM RAMAC 305 (RAMAC pour Ramdom Access Method of Accounting and Control, en anglais) est le premier ordinateur à disque dur (l’IBM 350) commercialisé en septembre 1956 par IBM.

Il s'agissait d'un ordinateur à usage général, qui permettait d'enregistrer des transactions et de refléter les modifications dans les comptes correspondants. Le système était composé des éléments suivants:

  • Unité de traitement IBM 305
  • Imprimante IBM 370
  • IBM 323 Card Punch
  • Console IBM 380
  • Alimentation IBM 340
  • Disque dur IBM 350
  • Mémoire 5Mo

Unité de traitement IBM 305[modifier | modifier le code]

L'unité de traitement est l'élément central du RAMAC 305. Elle est basée sur un tambour de traitement magnétique sur lequel est stocké le programme à exécuter. Le programme écrit d'abord sur des cartes perforées puis inscrit les données sur le tambour ('magnetic process drum).

Disque dur IBM 350[modifier | modifier le code]

Un des plateaux d’un RAMAC 350.

L’IBM 350, le premier disque dur, utilisait 50 plateaux (disques) d’un diamètre de 24 pouces (environ 60 cm) en métal, tournant à 1 200 tr/min, avec 100 pistes par face. Deux têtes de lecture/écriture pouvaient se déplacer d’un plateau à un autre en moins d’une seconde. Sa capacité en données était d’environ 5 Mo et le débit de 8,8 ko/s ; son prix était de 50 000 $ US. Ce géant pesait plus d’une tonne et sa taille était équivalente à deux grands réfrigérateurs. Commercialisé à partir du , il s’en est vendu plus d’un millier d’exemplaires en cinq ans[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Louvet, « Le premier disque dur a cinquante ans ! », sur futura-sciences.com, Futura-Sciences, (consulté le 5 juillet 2016)

Article connexe[modifier | modifier le code]