IBM MQ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction[modifier | modifier le code]

IBM MQ (anciennement WebSphere MQ, anciennement MQSeries) est un logiciel IBM de type middleware.

Disponible depuis plus de 25 ans[1], il reste énormément utilisé dans les infrastructures, tant dans les ETI que dans les sociétés internationales. MQ est par exemple utilisé dans les 50 plus grandes banques mondiales[2], et dans 85 des 100 plus grandes sociétés américaines[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Période historique[modifier | modifier le code]

  • En 1990, IBM crée au laboratoire d'Hursley (UK) une équipe chargée d'étudier le développement d'un nouveau logiciel (nom de code "Victory"), permettant la communication asynchrone entre des applications, situées sur des systèmes hétérogènes.
  • En 1992, un partenariat est établi avec la société Systems Strategies (qui édite le logiciel ezBridge Transact), afin d'utiliser certain concepts. Les droits sur ezBridge ont ensuite été rachetés par IBM en 1993[3].
  • En 1993, IBM annonce la première version de MQSeries pour MVS et pour l'AS/400 (MQM/400)
  • En 1994, on voit arriver MQSeries sur les plates-formes VSE/ESA, Vax VMS, Tandem Guardian, HP-UX, SunOS, UnixWare et SCO UNIX. Sur l'AS/400, les versions 2.1 et 3.0 de MQM/400 sont disponibles.
  • A partir de 1995, de nouvelles plates-formes sont disponibles (OS/2, Aix, Sun Solaris, ...), ainsi que les premières versions du client MQ pour Dos, Windows, Aix et OS/2). Le code provenant de ezBridge est remplacé par des développements IBM, la version courante est la version 2.0
  • 1997 voit l'annonce de la version 5.0 sur la plupart des plates-formes (IBM est passé directement de la 2.1 à la 5.0, un peu comme Microsoft avec Word au même moment). Cette version apporte le support des messages de 100 Mo, la segmentation et le groupage des messages.
  • En 1999, MQSeries est en version 2.1 sur OS/390, et en version 5.1 sur les systèmes distribués (sauf sur l'AS/400 en version 4.2.1). Cette version apporte le support du "Cluster MQ", d'une mode simplifié du PubSub, et du JMS (à travers le SupportPack MA88). Un outil d'administration est disponible sous forme de MMC Windows, mais il impose l'installation d'une copie de MQSeries sur le poste, et donc le paiement d'une licence pour ce logiciel.
  • La fin de l'année 2000 voit arriver MQSeries 5.2 sur les systèmes distribués, avec un alignement des fonctions par version.  
  • En 2002, à l'occasion de la sortie de la version 5.3, MQSeries change de nom en WebSphere MQ, avec un certain nombre de nouvelles fonctions :
    • Support du SSL
    • Passage de 2 Go à 2 To pour la taille maximum d'une file d'attente
    • Nouvelle commande QSTATUS
    • Amélioration des fonctions de clustering MQ, du support du JMS en natif et la possibilité d'utiliser des jokers dans la commande setmqaut.

Période actuelle[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ version 6.0[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 6.0 a été annoncé en Juin 2006, avec une fin de support en Septembre 2012 (6 ans). Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • MQ Explorer, client léger basé sur Eclipse, remplace la MMC Windows comme outil d'administration. MQ Explorer est disponible pour les systèmes Windows et Linux, et permet d'administrer des Queue Managers sur des systèmes z/OS.
  • Les certificats SSL, auparavant gérés par des modules Microsoft (Internet Explorer), sont maintenant gérés directement par le GSKit IBM, comme sur les autres plates-formes.
  • Une gestion plus fine du load-balancing pour les clusters MQ.
  • Le listener est maintenant un objet MQSC[4], et peut donc être géré de manière simple.
  • Support de Windows 64 bits (à partir du correctif 6.0.2.1)
  • Support d'IP V6
  • Nouvelles fonctions : Accounting et Statistics

WebSphere MQ version 7.0[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 7.0 a été annoncé en Juin 2008, avec une fin de support en Septembre 2015 (7 ans). Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • Intégration du Publish Subscribe
    • En provenance de WebSphere Message Broker
    • Nouvelles API PubSub (MQSub, ...)
  • Support étendu de JMS
    • Un nouveau format de message MQ permet de stocker les propriétés JMS dans l'en-tête de message, sans recourir au à l'extension MQRFH2
  • Amélioration du MQI[5]
    • Read Asynchrone des messages (MQ Call Back)
    • Support des sélecteurs en MQGet
    • Cooperative browsing
  • MQ Explorer est disponible sous forme de paquet indépendant (SupportPack MS0T)
  • Administration z/OS : Plus besoin du CAF pour utiliser un outil d'administration en mode client, dans la limite de 3 sessions
  • Intégration de XMS (Manipulation de messages au format JMS en environnement non Java)
  • Nouveaux logiciels :
    • WebSphere MQ Advanced Message Security
      • Annoncé en octobre 2010
      • Remplace WebSphere MQ Extended Security Edition (ex Policy Director)
      • Chiffrement des messages de bout en bout
    • WebSphere MQ File Transfer Edition
      • Annoncé en 2009
      • File Transfer over MQ
      • Basé sur des agents (MQ, FTP/SFTP, …)
      • Administration en mode ligne et/via MQ Explorer

WebSphere MQ version 7.0.1[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 7.0.1 a été annoncé en Septembre 2009, avec une fin de support en Septembre 2015 (6 ans). Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • Multi-Instance Queue Managers : Solution de Haute Disponibilité pour MQ basé sur deux serveurs, partageant un disque réseau (de type NFS ou GPFS)
  • Automatic Client Reconnect : Nouvelle option qui permet aux clients MQ de se reconnecter automatiquement au Queue Manager après une bascule de ce dernier
  • Connexion dynamique du client MQ à un « alias » de Queue Manager
  • Nouveaux events permettant un suivi des changements de configuration :
    • Statut « avant / après » d’un objet MQ
    • Date / heure du changement
    • Utilisateur ayant passé la commande
  • Compression des logs sur z/OS
  • Transport de messages SOAP

WebSphere MQ version 7.1[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 7.1 a été annoncé en Octobre 2011, avec une fin de support en Avril 2017 (5 ans 1/2). Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • Multi-installation : Possibilité d'installer plusieurs copies du logiciel (à des version identiques ou non) sur la même machine  
  • Possibilité de choisir les chemins d’installation
  • Sécurisation par défaut des canaux :
    • Par défaut pour les nouveaux Queue Managers
    • Nouvel objet MQSC : Channel Authentication Record
  • Filtrage des accès canal via CHLAUTH (filtrage par IP entrante, contenu du certificat SSL, compte utilisateur présenté, nom de Queue Manager, ...)
  • La commande setmqaut est maintenant disponible via le langage MQSC (AUTHREC)
  • La commande dmpmqcfg permet d'extraire en format MQSC la configuration du Queue Manager
  • Sous Windows, les paramètres MQ précédemment stockés dans le registre reviennent dans les fichiers mqs.ini et qm.ini (comme sur les autres plates-formes distribuées)

WebSphere MQ version 7.5[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 7.5 a été annoncé en Avril 2012, avec une fin de support en Avril 2018 (6 ans). Il s'agit essentiellement d'un repackaging de MQ version 7.1.

En version 7.1 et avant, les logiciels MQ, AMS et MFT étaient livrés sous forme de binaires séparés. A partir de la version 7.5, MQ, AMS et MFT sont livrés dans le même binaire, mais leur utilisation reste dépendante de la licence achetée :

  • La licence MQ "classique" ne permet que l'utilisation des fonctions du logiciel MQ, MFT et AMS sont disponibles en option (payante)
  • La licence "MQ Advanced" permet également d'utiliser AMS et MFT

Les quelques nouveautés dans MQ 7.5 sont les suivantes :

  • Il est possible de spécifier des files de transmission multiples pour les clusters MQ
  • La structure du répertoires des données MQ est simplifiée
  • Les applications Java connectées à un Queue Manager peuvent spécifier un nom d'application qui sera repris dans l'entête des messages

Note La version 7.5 n'a pas été disponible sur les systèmes iSeries et z/OS.

WebSphere MQ version 8.0[modifier | modifier le code]

WebSphere MQ Version 8.0 a été annoncé en Avril 2014, avec une fin de support prévue en Avril 2020 (6 ans). Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • Support du 64 bits sur l'ensemble des plates-formes
  • Authentification des application possible via utilisateur / mot de passe
  • Certificats SSL multiples pour un Queue Manager
  • Améliorations des clusters PubSub (Routed PubSub)
  • Support du JMS 2.0

A partir de la version 8.0 IBM MQ évolue de manière régulière. Des paquets de correctifs (Fixpack) peuvent apporter également des nouvelles fonctions.

IBM MQ version 8.0.0.2[modifier | modifier le code]

Nouvelles fonctions apportées par le FixPack 8002 :

  • LDAP pour authentifier les utilisateurs MQ
    • Définitions des comptes et groupes coté OS plus nécessaire
    • Disponible pour Unix, Windows, IBM i
  • Activity trace : résolution à la microseconde
IBM MQ version 8.0.0.3[modifier | modifier le code]

Nouvelles fonctions apportées par le FixPack 8003 :

  • Authentification PAM pour Unix
    • Pluggable Authentication Modules
    • Même principe que LDAP en 8002
  • Invalidation des CipherSpecs vulnérables
    • Avant MQ 8.0.0.3 : 44 CipherSpecs disponibles
    • A partir de MQ 8.0.0.3 : 17 CipherSpecs disponibles
  • Nouveaux events pour les Queue Managers Multi-Instance
IBM MQ version 8.0.0.4[modifier | modifier le code]

Nouvelles fonctions apportées par le FixPack 8004 :

  • Nouveau paramètre capexpiry
    • Permet de diminuer le TTL des messages pour les files et topics
  • Clients MQ redistribuables
    • Disponibles sous forme zip/tar
    • Permet d’inclure des clients MQ dans des packages déployables
  • Nouveaux events de sécurité
  • Masquage du mot de passe XA dans le qm.ini
  • Support de Docker
  • Support des clients AMQP (MQ Light)

IBM MQ version 9.0[modifier | modifier le code]

IBM MQ Version 9.0 a été annoncé en Avril 2016, la fin de support n'est pas annoncée à ce jour. Elle ne devrait pas intervenir avant Avril 2021 (5 ans de support par défaut pour ce type de logiciel).

A partir de la 9.x, IBM propose deux types versions : LTSR et CD[6]

  • LSTR (Long Time Support Release)
    • Les versions LTSR sont supportées pendant au minimum 5 ans, et pendant leur durée de vie elles reçoivent des correctifs réguliers (9.0.0.1, 9.0.0.2, ... par exemple), mais sans aucune nouvelle fonction. Elles proposent un socle stable pour les organisation qui ne souhaitent pas faire évoluer rapidement leur socles techniques.
  • CD (Continous Delivery)
    • Les versions CD permettent de disposer rapidement des nouvelles fonctions au fur et à mesure de leur disponibilité (typiquement 3 mises à jour / an).

De manière générale, toutes les nouveautés incluses dans les différentes versions 8.0.0.x sont incluses dans MQ 9.0. Les autres nouveautés sont les suivantes :

  • Accès à la CCDT via une URL pour tous les types de clients MQ
  • AMS : Nouveau type de chiffrement (Confidentiality) moins consommateur de ressources, et support des JRE non IBM
  • Sécurité : Authentification LDAP disponible pour Les Queue Managers Windows (comme Unix en 8004)
  • MFT : Amélioration sur la gestion des erreurs FTP de l’agent Bridge
  • Nouvel version du Ressource Adapter pour WAS
  • Support code page UTF16
  • Trace applicative dynamique
  • Monitoring des performances via PubSub
  • Rappel de commandes MQSC sous Unix
IBM MQ version 9.0.0.1 (11/2016)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version de type "CD", qui apporte les fonctions suivantes :

  • IBM MQ Console
    • Interface d’administration MQ via un navigateur
  • Administration MQ via une API REST
  • Agent MFT package redistribuable
  • z/OS Connect Service Provider
  • JMS for CICS Liberty
IBM MQ version 9.0.0.2 (03/2017)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version de type "CD", qui apporte les fonctions suivantes :

  • Evolution du système de logging
  • Support Ubuntu
IBM MQ version 9.0.0.3 (04/2017)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version de type "CD", qui apporte les fonctions suivantes :

  • Connecteur Blockchain pour MQ for z/OS Value Unit Edition
  • Améliorations MFT et API Rest
IBM MQ version 9.0.0.4 (10/2017)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version de type "CD", qui apporte les fonctions suivantes :

  • Nouvelle solution de haute disponibilité : Replicated Data Queue Managers HA (High Availability)
    • Configuration à 3 serveurs permettant une continuité de service pour les Queue Managers
  • Nouvelle API MQ : REST Messaging
  • Blockchain Bridge
  • Salesforce Bridge
  • Améliorations REST Admin
  • Gateway REST Admin
  • Nouveautés errors logs
  • Nouveautés recovery logs
  • SAN support pour MQ Appliance
  • Améliorations CHLAUTH/CONNAUTH
IBM MQ version 9.0.0.5 (03/2018)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version de type "CD", qui apporte les fonctions suivantes :

  • Nouvelle solution de haute disponibilité : Replicated Data Queue Managers DR (Disaster Recovery)
    • Configuration à 2 serveurs permettant une reprise des Queue Managers sur un site de secours
  • Administration MFT via des API Rest
  • Améliorations des API Admin Rest
  • Disponibilité de l'offre "MQ on Cloud" (Offre MQ en SaaS)

IBM MQ version 9.1[modifier | modifier le code]

IBM MQ Version 9.1 a été annoncé en Juillet 2018, la fin de support n'est pas annoncée à ce jour. Elle ne devrait pas intervenir avant Juillet 2023 (5 ans de support par défaut pour ce type de logiciel). Il s'agit d'une version LTSR, qui reprend l'ensemble des fonctionnalités apportées par les versions 9.0.x de type CD.

  • (en cours de rédaction)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The best technology grows and innovates over time »
  2. a et b « What’s new in IBM MQ? »
  3. « An Introduction to MQSeries Messaging and Queuing »
  4. MQSC : MQ Script Command, langage d'administration du logiciel MQ
  5. MQI : Message Queue Interface, interface de programmation du logiciel MQ
  6. « IBM MQ FAQ for Long Term Support and Continuous Delivery releases », sur IBM

Liens externes[modifier | modifier le code]