I-400 (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

I-400
Image illustrative de l’article I-400 (sous-marin)
I-400 au milieu 1945
Type Sous-marin
Classe I-400
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Drapeau du Japon Japon
Commandé 18 janvier 1944
Lancement 15 décembre 1944
Statut Prise de guerre des États-Unis, coulé en 1946 (navire-cible)
Équipage
Équipage 144 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 122 m
Maître-bau 20 m
Tirant d'eau 7 m
Déplacement 5223 tonnes
Propulsion 4 diesels + 2 moteurs électriques
Puissance 10 200 chevaux ( 25 000Kw )
Vitesse 18,75 nœuds en surface / 6,5 nœuds en plongée
Profondeur 100 m
Caractéristiques militaires
Armement 8 tubes lance-torpilles de 533 mm
1 canon de 140mm
10 canons AA de 25mm
3 avions embarqués Aichi M6A1 Seiran
Rayon d'action 35 000 nautiques

Le I-400 était un sous-marin japonais de la classe Sen-Toku qui comprenait trois unités. Ce furent durant cette période les plus gros sous-marins à propulsion conventionnelle jamais construits.

Ils devaient attaquer le canal de Panama avec leurs avions embarqués : lancés par une catapulte en avant de la tourelle, chacun des trois Aichi M6A pouvait emporter une torpille ou jusqu’à 800 kg de bombes. Ces appareils pouvaient être montés, approvisionnés en combustible et en munitions et lancé 45 minutes après l'émersion du sous-marin.

S'inspirant de l’expérience allemande, ces sous-marins étaient équipés d'un schnorchel et d'un revêtement épais de 1 cm, ressemblant à du caoutchouc, qui devait atténuer les signaux radars et sonar.

Mais le I-400, lancée le 15 décembre 1944, fut prêt trop tard pour participer à des combats. Il fut confisqué par les États-Unis comme prise de guerre et coulé en 1946 lors d’exercices de tir après avoir été démantelé.