I-175 (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir I-175.

I-175
Image illustrative de l’article I-175 (sous-marin)
L'I-175 en 1941.
Autres noms I-75
Type Diesel-électrique type Kaidai VIb
Classe Kaidai
Fonction Sous-marin
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Drapeau du Japon Japon
Constructeur Mitsubishi Heavy Industries
Chantier naval Kobe, Préfecture de Hyōgo
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 70 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 344 pieds (104,9 m)
Maître-bau 26 pieds (7,9 m)
Tirant d'eau 15 pieds (4,6 m)
Déplacement 1 810 t (en surface)
2 564 t (en plongée)
Propulsion 2 x moteurs diesel
2 × machines électriques
2 propulseurs à hélices
Puissance 9 000 cv (moteurs diesel)
1 800 cv (machines électriques)
Vitesse 23 nœuds (42,6 km/h) (en surface)
8 nœuds (14,8 km/h) (en plongée)
Profondeur 75 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 × tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm) en avant
2 × tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm) en arrière
1 × canon de pont type 3/45 calibres (120 mm)
2 × mitrailleuses AA de 13,2 mm
Rayon d'action 10 000 milles marins (18 500 km) à 16 nœuds (30 km/h) en surface
65 milles marins (100 km) à 3 nœuds (6 km/h) en plongée
Localisation
Coordonnées 6° 48′ 00″ nord, 168° 08′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Océanie

(Voir situation sur carte : Océanie)
I-175
I-175

L'I-75 (renommé I-175 le ) est un sous-marin de classe Kaidai en service dans la marine impériale japonaise durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'I-175 participe à l'attaque de Pearl Harbor puis coule son premier navire le , à 180 milles au sud d'Hawai. En juillet 1942, il opère sur la côte est de l'Australie et coule le navire marchand français Cagou, le chalutier australien Dureenbee et endommage les navires marchands australiens Allara et Murada. L'I-175 est attaqué par des charges de profondeur tirées depuis le HMAS Cairns le , mais parvient à s'échapper.

Le 12 août, le sous-marin est endommagé par des avions de l'USS Enterprise, nécessitant des réparations à Rabaul. Le , l'I-175 est de nouveau endommagé, cette fois-ci lors d'une collision avec le pétrolier Nisshin Maru à Truk, au cours duquel il s'échoue afin d'échapper à un naufrage. Le sous-marin est ensuite réparé à Yokosuka.

L'I-175 est surtout connu pour avoir coulé le porte-avions d'escorte USS Liscome Bay le , tuant 54 officiers et 648 hommes enrôlés.

L'I-175 est coulé à son tour deux mois plus tard, le , pendant la bataille de Kwajalein, lorsqu'il est attaqué par les destroyers USS Charrette et Fair. Il est envoyé par le fond avec la totalité de son équipage par plusieurs hedgehog du Fair, à la position géographique 6° 48′ N, 168° 08′ E.

Plusieurs sources japonaises affirment que l'I-175 fut coulé le par l'USS Nicholas (en) au nord-est de l'atoll de Wotje, à la position 10° 34′ N, 173° 31′ E.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erminio Bagnasco, Submarines of World War Two, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-962-6)
  • Dorr B. Carpenter et Norman Polmar, Submarines of the Imperial Japanese Navy 1904–1945, London, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-396-6)
  • (en) Roger Chesneau (édt.), Conway's All the world's fighting ships, 1922-1946, London, Conway Maritime Press, (réimpr. 2001), 456 p. (ISBN 978-0-851-77146-5, OCLC 931766183)

Liens externes[modifier | modifier le code]