I'd Have You Anytime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

I'd Have You Anytime

Chanson par George Harrison
extrait de l'album All Things Must Pass
Sortie Drapeau : États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni
Enregistré été 1970
aux studios EMI (Londres)
Durée 2:56
Genre Pop rock
Auteur-compositeur George Harrison
Bob Dylan
Producteur George Harrison, Phil Spector
Label Apple

Pistes de All Things Must Pass

I'd Have You Anytime est une chanson de George Harrison coécrite avec Bob Dylan à l'automne 1968, alors que ces derniers étaient invités par Albert Grossman (le manager de Dylan dans les années 1960) dans sa maison de Woodstock, dans le nord-ouest de l'État de New York. C'est la chanson d'ouverture du triple album d'Harrison, All Things Must Pass parue le . Le solo de guitare très distinctive que l'on entend sur l'enregistrement est interprété par Eric Clapton[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Automne 1968, George Harrison et sa femme Pattie Boyd, sont aux États-Unis pour assurer la promotion du White Album des Beatles sortie prévue le [2]. Sachant cela, le manager de Bob Dylan, Albert Grossman, invite le couple Harrison à le rejoindre pour Thanksgiving accompagné de Dylan et de sa femme. Ces retrouvailles inopinées ont un but : remotiver un Dylan totalement reclus sur lui-même depuis sont accident de moto en 1966.

Depuis le début des années 1960 Dylan et les Beatles ne cessent de s'observer et de s'influencer mutuellement[3],[4]. Pourtant individuellement, les relations entre John Lennon d'une part et celles avec Paul McCartney d'autre part seront toujours « difficiles. » L'égo des trois artistes y contribue beaucoup.

Les relations Harrison/Dylan sont, au contraire, plus chaleureuses et plus simples loin d'un Lennon « compétitif »[5] ou du « froid » McCartney[6]. Bien que les deux musiciens se soient rencontré à New York en 1964[7], c'est réellement en mai 1966 que leur amitié débute alors que les Beatles rendent visite à Dylan lors de son passage à Londres[8]. D'ailleurs, l'influence musicale de Dylan sur Harrison est plus perceptible que sur le duo Lennon/McCartney de plus, lors de son séjour à Rishikesh, la seule musique occidentale que George Harrison emporte dans ses bagages est l'album Blonde on Blonde tout naturellement.

Mais c'est un Dylan manquant apparemment de confiance en lui que retrouve Harrison en 1968. Malgré tout Dylan est heureux de revoir le guitariste des Beatles. Cependant ce n'est qu'à partir du moment où George Harrison sort ses guitares que Dylan se lâche.

Composition[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « George Harrison: I'd Have You Anytime », The Beatles Bible (consulté le 2 juin 2012)
  2. Barry Miles, The Beatles Diary Volume 1: The Beatles Years, Omnibus Press (London, 2001), p. 313.
  3. « Leurs accords étaient vraiment extravagants. Seuls des musiciens ensemble pouvaient faire ça. C'était évident. Ça m'a donné des idées. [...] Dans ma tête, les Beatles étaient des génies. J'avais l'impression qu'il y aurait un avant et un après Beatles. », Dylan : Portraits et témoignages, p. 46
  4. p. 299
  5. Ian MacDonald, Revolution in the Head: The Beatles' Records and the Sixties, Pimlico (London, 1998), p. 274.
  6. Ian MacDonald, Revolution in the Head: The Beatles' Records and the Sixties, Pimlico (London, 1998), p. 145.
  7. Barry Miles, The Beatles Diary Volume 1: The Beatles Years, Omnibus Press (London, 2001), p. 165.
  8. Howard Sounes, Down the Highway: The Life of Bob Dylan, Doubleday (London, 2001), pp 161−62, 212.