Hyun Jin-geon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hyun Jin-geon
Naissance
Daegu
Drapeau de Corée Empire coréen
Décès (à 42 ans)
Séoul
Drapeau de la Corée japonaise Corée japonaise
Auteur
Langue d’écriture Coréen

Hyeon Jin-geon (en hangeul : 현진건, 9 août 1900 - 25 avril 1943) est un écrivain coréen[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hyeon Jin-geon est né à Daegu dans le sud de la péninsule le 9 août 1900. Il a eu une éducation internationale : il passe ses années de lycée à Tokyo et étudie l'allemand à l'université Hogang à Shanghai en Chine. Pendant ses années en Chine, Hyeon et certains de ses compères écrivains comme Lee Sanghwa et Baek Giman, publient une revue littéraire de cercle, intitulée Flambeau (Geohwa)[1]. Et son premier récit, Fleur sacrifiée (Huisaenghwa) voit le jour par la publication dans Gaebyeok en novembre 1920. Cette nouvelle ne reçut pas un accueil favorable, ce qui ne fut pas le cas des récits suivants : il acquiert le statut d'écrivain majeur avec Ma femme démunie (Bincheo) et La société qui vous incite à boire (Sul gwonhaneun sahoe), qui ont été publiés en 1921 et 1922. En 1922, avec la coopération des écrivains Park Jong-hwa, Hong Sa-yong, Park Yeong-hui, et Na Do-hyang, il fonde le journal littéraire Baekjo. Après six ans dans l'écriture, il change de cap et embrasse une carrière de journaliste en travaillant pour le journal Chosun Ilbo, le Shidae Ilbo, et le Dong-a Ilbo[2]. En 1940, il retourne à l'écriture avec une publication en série intitulée Heukchisangji, un héros de la guerre de l'époque Baekje qui s'est battu contre l'invasion des Tang. Cette série littéraire fut censurée par le gouvernement japonais en Corée, et ce travail ne put être terminé. Il décède le 21 mars 1943.

Bibliographie (partielle)[modifier | modifier le code]

  • 빈처 Ma femme démunie (1921)
  • 술 권하는 사회 La société qui vous incite à boire (1921)
  • 타락자 Le dépravé (1922)
  • 할머니의 죽음 La mort de grand-mère (1923)
  • 운수 좋은 날 Jour de chance (1924)
  • Le feu (1925)
  • 사립정신병원장 Le directeur de la clinique psychiatrique (1926)
  • 고향 Village natale (1926)
  • 적도 L'équateur (1934)
  • 무영탑 Pagode sans ombre (1939)
  • 흑치상지 Heukchisangji (1940)
  • 선화공주 Princesse Seonhwa (1941)
  • 지새는 안개 Jusqu'à ce que le brouillard se dissipe (1925)
  • 조선의 얼굴 Le visage de Joseon (1926)

Lien interne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "Ma Jonggi" Base de données KLTI disponible à : http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  2. (en) Lee, Kyung-ho, Who's Who in Korean Literature, Seoul, Hollym,‎ (ISBN 1-56591-066-4), « Ahn, Jung-Hyo », p. 158