Hypsistariens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme image illustrant la culture juive ou le judaïsme
Cet article est une ébauche concernant le christianisme et la culture juive ou le judaïsme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hypsistariens est la dénomination donnée par les auteurs chrétiens à des groupes sectaires d'Anatolie mêlant, dans les premiers siècles de l'ère commune, des éléments chrétiens, judaïsants, zoroastriens ou des cultes à mystères.

Description[modifier | modifier le code]

Les hypsistariens avaient pour caractéristique d'honorer un dieu unitaire, le « Dieu Très Haut » et refuser le dogme chrétien de la trinité. Cette divinité appelée Hypsistos semble être une évolution de la divinité El Elyon que l'on trouve déjà mentionnée dans la Genèse[1] et qui deviendra une épithète du Dieu d'Israël[2].

Grégoire l'Ancien, père de Grégoire de Nazianze semble être originaire d'une telle communauté avant sont baptême[3].

Ces communautés dont l'histoire est mal attestée semblent avoir existé en Cappadoce jusqu'au IXe siècle[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gen 14. 18
  2. cf. Marcel Simon, « Un document du syncrétisme religieux dans l'Afrique romaine », in Comptes-rendus des séances de l'année... - Académie des inscriptions et belles-lettres, 122e année, n° 2, 1978. pp. 500-525, [article en ligne]
  3. Jean Bernardi, « Grégoire de Nazianze dans la tourmente théologique », in Les premiers temps de l'Église, éd. Gallimard/Le Monde de la Bible, 2004, p.761
  4. Philippe Gardette, Études imagologiques et relations interconfessionnelles en zone byzantino-ottomane, éd. Isis, 2007, p. 110

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]