Hypothèse du fusil à clathrates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hypothèse du fusil à clathrates (clathrate gun hypothesis en anglais) est le nom communément donné à l'hypothèse selon laquelle une augmentation de la température des océans (ou une chute de leur niveau) déclenche une libération soudaine du méthane de l'hydrate de méthane enterré dans le fond marin, et contenu dans le pergélisol sous-marin, menant ainsi à un réchauffement supplémentaire dû à la propriété de gaz à effet de serre du méthane.

Mécanisme[modifier | modifier le code]

L'hydrate de méthane est une forme de glace contenant une grande quantité de méthane dans sa structure cristalline. De large dépôts d'hydrate de méthane existent sous les sédiments du fond des océans, cependant leur quantité n'est pas connue précisément[1].

La libération soudaine du méthane contenu dans les dépôts d'hydrate de méthane pourrait être une cause de réchauffements climatiques, futurs et du présent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Timothy S. Collet et Vello A. Kuuskraa, « Hydrates contain vast store of world gas resources », Oil and Gas Journal, vol. 96, no 19,‎ , p. 90–95 (lire en ligne)