Hypoparathyroïdie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emplacement des glandes parathyroïdes.

Une hypoparathyroïdie est un état pathologique dû à l'insuffisance de parathormone (PTH). Cette hormone est produite par les quatre glandes parathyroïdes (pouvant être jusqu'au nombre de huit) situées généralement derrière la glande thyroïde au niveau du cou. Cette hormone contrôle le métabolisme phospho-calcique. La carence primitive (rarement) ou secondaire en parathormone conduit à une hypocalcémie (baisse du taux sanguin du calcium) pouvant aller de paresthésies à la tétanie.

Causes[modifier | modifier le code]

Il existe diverses formes d'hypoparathyroïdie[1] qui sont dues à des causes différentes comme :

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Une pseudohypoparathyroïdie donne un tableau identique à celui d'une hypocalcémie mais le taux sanguin de parathormone est élevé.

L'hypoparathyroïdie peut aussi être due à l'inefficacité de la parathormone sur les tissus osseux et rénaux.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Les symptômes de l'hypoparathyroïdie sont ceux de l'hypocalcémie :

  • Fatigue
  • Paresthésie, engourdissements
  • Tétanie
  • Douleurs aux os, aux articulations, aux muscles
  • Brouillard cérébral

Ces symptômes constituent un handicap invisible et le diagnostic de l'hypoparathyroïdie est parfois retardé car les troubles peuvent être qualifiés de psychosomatiques et les patients traités pour dépression.

À plus long terme, les patients exposés à la maladie peuvent souffrir de :

Traitement et prise en charge[modifier | modifier le code]

La prise en charge en France est assurée par la filière santé OSCAR (maladies rares de l'os, du calcium et du cartilage)[6] qui a émis un PNDS[7].

Le traitement, qui doit être pris à vie, est basé sur une supplémentation en calcium et vitamine D. Un traitement à base de et PTH de synthèse a été autorisé par les autorités de santé en 2018[8].

La balance entre hypocalcémie et hypercalcémie doit être suivie de près par un médecin spécialiste (par exemple un endocrinologue).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hypoparathyroidism may be caused by or feature of (sorted by category) Diseases Database », sur www.diseasesdatabase.com (consulté le )
  2. « DiGeorge syndrome », sur www.diseasesdatabase.com (consulté le )
  3. « Orphanet: Syndrome d'hypoparathyroïdie surdité neurosensorielle dysplasie rénale », sur www.orpha.net (consulté le )
  4. INSERM US14-- TOUS DROITS RESERVES, « Orphanet: Polyendocrinopathie auto immune type 1 », sur www.orpha.net (consulté le )
  5. « Les symptômes », sur HYPOPARA FRANCE (consulté le )
  6. « OSCAR: Maladies du métabolisme du calcium et du phosphate », sur filiere-oscar.fr (consulté le )
  7. ARS, Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS) hypoparathyroïdie, , 35 p. (lire en ligne)
  8. « Hormone parathyroïdienne recombinante », sur www.has-sante.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]