Hypo Niederösterreich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hypo Niederosterreich)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hypo Niederösterreich
Logo du Hypo Niederösterreich
Généralités
Nom complet Damenhandballklub Hypo Niederösterreich
Surnoms Hypo NÖ
Fondation 1972
Salle Bundessport- und Freizeitzentrum Südstadt
Siège BSFZ Südstadt, Liese Prokop Platz 1
2344 Maria Enzersdorf
Président Martin Kweta
Entraîneur Drapeau : Autriche Martin Matuschkowitz
Site web Site officiel
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Autriche (40)
Coupe d'Autriche (27)
International[1] Ligue des champions (8)
Coupe des vainqueurs de coupe (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : 23 juin 2017.

L'Hypo Niederösterreich ou Hypo NÖ est un club autrichien de handball féminin basé à Maria Enzersdorf en Basse-Autriche (allemand : Niederösterreich), à une vingtaine de kilomètres au sud de Vienne. C'est l'un des plus grands clubs européens, vainqueur de huit Ligues des champions en treize finales disputées.

Dans son pays, ce club détient le titre de champion sans interruption depuis 1977. En 2017, après 41 titres de Champion d'Autriche et 29 Coupes d'Autriche consécutifs, le club s'incline pour la première fois en finale de la Coupe d'Autriche.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1972, plusieurs athlètes autrichiennes de haut niveau Liese Prokop (médaille d'argent du pentathlon aux Jeux olympiques de 1968 à Mexico), sa sœur Maria Sykora (championne d'Autriche du 400 et 800 m) et Eva Janko (médaille de bronze du javelot aux JO 1968 à Mexico) décident de créer une équipe de handball féminin. Comme entraîneur, elles choississent Gunnar Prokop, le mari de Liese et comme sponsor, ils parviennent à convaincre la banque régionale de Basse-Autriche, la Hypo NOE (en) (pour Niederösterreichische Landes-Hypothekenbank, c’est-à-dire Banque Hypothécaire d'État de Basse-Autriche). Le club prend alors le nom du sponsor et devient le Damenhandballklub Hypo Niederösterreich. Le siège est à Maria Enzersdorf en Basse-Autriche et les couleurs sont celles de la banque et de la Basse-Autriche, le bleu et le jaune.

En 2011, un accord de partenariat est signé entre le club et la Fédération brésilienne de handball. Ainsi, en 2013, six joueuses du club deviennent championnes du monde 2013 dans une sélection menée par le danois Morten Soubak, lui-même entraîneur d'Hypo NÖ : Barbara Arenhart Deonise Cavaleiro, Fabiana Diniz,, Alexandra do Nascimento, Ana Paula Rodrigues et Fernanda da Silva, auxquelles on peut ajouter Mayara Moura, Daniela Piedade, Silvia Pinheiro, Samira Rocha et Karoline de Souza qui ont évolué au club peu de temps avant.

En 2014, cet accord est rompu et toutes les joueuses brésiliennes sont alors libres d’accepter des offres d’autres clubs[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

Joueuses emblématiques[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Joueuse du Hypo Niederösterreich.

Entraîneurs célèbres[modifier | modifier le code]

  • Gunnar Prokop : entraîneur de 1972 à 2009. Le 29 octobre 2009, lors d'un match de Ligue des champions contre le club français de Metz Handball, il assombrit définitivement sa réputation déjà sulfureuse en se rendant coupable d'un geste d'anti-jeu caractérisé en rentrant sur le terrain à 15 secondes du terme pour bloquer et bousculer une joueuse adverse qui partait en contre-attaque pour marquer le but de la victoire. Ce geste ajouté à de multiples violences verbales précédentes, aussi bien envers des adversaires que des arbitres, ternit définitivement la réputation qui lui avait valu 10 ans auparavant le titre honorifique d'entraîneur du XXe siècle décerné par l'EHF.
  • Drapeau : Danemark Morten Soubak : entraîneur de 2013 à 2014

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Hypo, la fin d’un cycle », sur Handnews.fr, (consulté le 10 avril 2014)