Hypnothérapie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’hypnothérapie est l'utilisation de l'hypnose à des fins voulues thérapeutiques. Elle est pratiquée par un hypnothérapeute et plus largement par des psychothérapeutes pratiquant l'hypnose.

Historique[modifier | modifier le code]

L'hypnothérapie a connu plusieurs périodes. L'hypnose classique a été promue par l'l'École de Nancy avec Ambroise-Auguste Liébeault, Hippolyte Bernheim, Jules Liégeois et Henri Beaunis. Jean-Martin Charcot l'a étudiée à l'hôpital de la Salpétrière à Paris, Jules Bernard Luys et son élève Gérard Encausse l'ont appliquée à l'asile psychiatrique d'Ivry-sur-Seine. À partir de 1895, l'hypnothérapie perd de son importance à la suite des travaux de Sigmund Freud et Josef Breuer au profit de la psychanalyse. Dans les années 1960, l'hypnothérapie reprend ses droits grâce aux avancées de l'hypnose ericksonienne.

Domaines d'application[modifier | modifier le code]

En respectant l'intégrité du patient, l'hypnothérapie peut apporter des effets favorables dans diverses pathologies :

  • En obstétrique (réduire les douleurs de l'accouchement)[1],[2] ;
  • En anesthésie, (diminution du stress lié à l'opération, voire, permettre certaines interventions sans recourir à l'anesthésie générale)[3] ;
  • En psychothérapie (timidité, préparations aux examens et concours, problèmes scolaires, professionnels…)[4].

On peut citer particulièrement un travail sur les neuropathologies (sclérose)[5], où l'Hypnopraxie[4] a été testée comme alternative thérapeutique dans la gestion de la fatigue chronique, dont le résumé est accessible en ligne[6] et exposé lors du 28e Congrès du Comité Européen pour le traitement et la recherche dans les scléroses multiples (, Lyon).

Profession[modifier | modifier le code]

La profession d'hypnothérapeute n'est pas réglementée dans la plupart des pays. Cependant, la quasi-totalité des praticiens sont détenteurs d'un diplôme délivré par une structure adaptée.

Au Canada ce sont les assureurs, au titre de la responsabilité civile du praticien, qui réclament une formation qualifiée.

En France, plusieurs écoles visent l'obtention d'un titre RNCP pour légitimer la profession.

En Suisse romande, l'Institut Milton Erickson de la Région Lémanique[7] propose une formation professionnelle en hypnose clinique, psychothérapie éricksonnienne et hypnopraxie[4].

Liste d'hypnothérapeutes célèbres[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Dans le roman-enquête Retour à Whitechapel de Michel Moatti (2013), un protocole d'hypnothérapie est utilisé à Londres pour aider une patiente à remonter dans ses souvenirs et tenter d'identifier Jack l'Éventreur[8].
  • L'Hypnotiseur, de Lars Kepler (2012), met en scène un praticien obligé de recourir à cette technique dans une enquête policière, malgré ses réticences.
  • L'Homme de février, Évolution de la conscience et de l'identité en hypnothérapie, permet d'assister à une thérapie menée par Milton Erickson, ensuite interviewé par Ernest Rossi[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schauble PG, Werner WE, Rai SH, Martin A. preparation through hypnosis: the hypnoreflexogenous protocol. Am J Clin Hypn. 1998;40(4):273-83
  2. Oster MI. methods in hypnotic preparation for childbirth. Crna. 2000;11(4):160-6
  3. « L'hypnose appliquée au bloc opératoire » [PDF], sur staff.afisar.fr (consulté le ).
  4. a b et c Dr Guy Chedeau, De l’Hypnose à l'Hypnopraxie, entre Âme et Conscience, Genève, Édition Hypsos, , 406 p. (ISBN 978-2-7466-3842-6, lire en ligne).
  5. (en) Dr Devy R., P. Cormier, O. Anne, I. Devy-Gourdon, G. Chedeau, G. Edan (Saumur, Laval, La Rochelle, FR; Geneva, CH; Rennes, FR) "Hypnosep : Brief Hypnotherapy Treating Chronic Fatigue for Multiple Sclerosis Patients", présenté lors du 28th Congress of the european committee for treatment and research in multiple sclerosis, 10-13 Octobre 2012.
  6. (en) « Hypnosep : Brief Hypnotherapy Treating Chronic Fatigue for Multiple Sclerosis Patients », sur Ectrims, (consulté le )
  7. « Institut Milton Erickson de la Région Lémanique », sur Hypsos, (consulté le ).
  8. Julie Malaure, « Londres : sur la piste de Jack l'Éventreur », Le Point (consulté le )
  9. Milton Erickson et Ernest Rossi, L'Homme de Février, Evolution de la Conscience et de l'Identité en Hypnothérapie, Satas, , 279 p. (ISBN 2-87293-070-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]