Hypertrophie ventriculaire gauche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) désigne une affection cardiaque caractérisée par une augmentation de la masse du muscle du ventricule gauche qui peut avoir deux origines :

  • Une hypertrophie, aboutissant à l'HVG de type systolique

Causes[modifier | modifier le code]

Les causes principales d'HVG sont l'hypertension artérielle, le rétrécissement aortique, l'HVG du grand sportif[1].

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

  • Hémibloc antérieur gauche (HBAG), la distinction peut se faire car dans l'HBAG, l'axe des QRS est inférieur à - 30 °.
  • Pathologie coronarienne aiguë, devant les troubles de la repolarisation en précordiales. La grande amplitude des ondes R oriente vers l'HVG.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Le diagnostic se fait à l'échographie cardiaque, qui objective l'épaississement du ventricule gauche.

ECG lors d'une HVG

Le diagnostic peut être suspecté à l'électrocardiogramme, devant la présence de certains critères électriques, inconstants.

Critères voltage-dépendant
  • Grandes ondes R > 2.6 mV en V4 V5 V6
  • Indice de Sokolow : amplitude de l'onde S en V1 + amplitude de l'onde R en V5 ou V6 > 3.5 mV
Critères non voltage-dépendant
  • Aspect QS ou grande onde S en V1 et V2
  • Zone de transition déviée vers la droite (en V2 V3)
  • Axe des QRS dévié vers la gauche, entre 0° et -30°
  • Bloc incomplet gauche
  • Segment ST sous-décalé avec inversion de l'onde T en V5 et V6
  • Segment ST sus-décalé en V1 et V2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Sende, Guide pratique de l'ECG, Estem, , 216 p. (ISBN 2843712106, lire en ligne), « Hypertrophie ventriculaire »