Millepertuis des marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hypericum elodes)

Hypericum elodes

Le millepertuis des marais (Hypericum elodes) est une plante herbacée et basse de la famille des Hypéricacées selon la classification phylogénétique APG III (2009)[1] ou à celle des Clusiacées selon la classification classique de Cronquist (1981)[2]. Cette espèce se développe dans les tourbières humides d'Europe. Contrairement à la plupart de ses consœurs du genre millepertuis, ses feuilles sont duveteuses.

Description[modifier | modifier le code]

Hypericum elodes en floraison

La totalité de la plante est velue-tomenteuse et grisâtre. Sa souche est stolonifère ; ses tiges molles mesurent de 3 à 15 cm de haut sont cylindriques et radicantes à la base. Ses feuilles demi-embrassantes et ovales à arrondies sont finement ponctuées de glandes transparentes. Les fleurs jaunes, assez grandes, peu nombreuses se développent en cyme bipare. Les sépales sont ovales, obtus ou aigus et bordés de cils glanduleux purpurins ; les pétales, quant à eux, ne sont pas munis de glandes, sont dressés et 3-4 fois plus longs que le calice. La fleur contient 15 étamines, plus courtes que les pétales, formées en 3 faisceaux alternant avec 3 glandes pétaloïdes, bifides et appliquées contre l'ovaire. Le fruit est une capsule ovale, dépassant peu le calice, à 1 loge, s'ouvrant en 3 valves[3].

Écologie[modifier | modifier le code]

Hypericum elodes, au sein d'une tourbière

La plante fleurit de juillet à octobre, elle est homogame et hermaphrodite. Sa pollinisation entomogame voire autogame, sa dissémination étant hydrochore[4]

Le millepertuis des marais est propre au climat atlantique européen. Il vit en Europe occidentale, depuis l'Angleterre et le Portugal jusqu'à l'Italie, la Suisse et l'Allemagne. En France, il est présent dans une grande partie du territoire métropolitain, mais nul dans l'Est, la région méditerranéenne et la Corse[3]. Son aire de répartition est proche de celle de Ulex minor, mais elle a en outre des localités disjointes en Lorraine et à l’est de Lyon.

Hypericum elodes pousse dans les landes et marais tourbeux des terrains siliceux. Plus précisément, elle se développe au sein des pelouses amphibies vivaces oligotrophiles, atlantiques, planitiaires-collinéennes[4].

Protection[modifier | modifier le code]

En France Hypericum elodes est protégé dans les régions Bourgogne[5], Lorraine[6], Île-de-France[7] et Picardie[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG III », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 161, no 2,‎ , p. 105–121 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1111/J.1095-8339.2009.00996.X)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. (en) Arthur Cronquist, An Integrated System of Classification of Flowering Plants, New York, Columbia University Press, (ISBN 0-231-03880-1, OCLC 1136076363, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. a et b Hippolyte Coste, Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes, Editeur: BLANCHARD (ALBERT), 1998
  4. a et b Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  5. Arrêté du 27 mars 1992 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Bourgogne complétant la liste nationale
  6. Arrêté du 3 janvier 1994 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Lorraine complétant la liste nationale
  7. a et b (fr) Référence Tela Botanica (France métro) : Hypericum elodes