Hyperandrogénie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'hyperandrogénie est un excès d'hormones sexuelles mâles (hyper : trop, androgène : hormones sexuelles mâles) [1].

Symptômes[modifier | modifier le code]

L'hyperandrogénie peut se manifester notamment par un hirsutisme [2], une acné [2], +/- d'autres signes liés à la cause comme une aménorrhée [3].

Confirmation biologique du diagnostic[modifier | modifier le code]

L'hyperandrogénie peut être confirmée par le dosage sanguin des androgènes : testostérone totale, et/ou testostérone libre notamment [4].

Causes[modifier | modifier le code]

Une hyperandrogénie peut être causée par [4] :

Traitement[modifier | modifier le code]

La prise en charge d'une hyperandrogénie repose, quand cela est possible, sur le traitement des symptômes, notamment certains anti-androgènes, certaines pilules contraceptives et des traitements dermatologiques [5] ; et le traitement de la cause si possible.

Athlétisme[modifier | modifier le code]

La Fédération internationale d'athlétisme veut imposer des règles d’éligibilité aux compétitions féminines basées sur l'idée (fausse d'après l'entraîneur d’athlétisme Pierre-Jean Vazel) que le taux de testostérone et les performances sont directement corrélés, et que l’hyperandrogynie de certaines athlètes les ferait profiter d’avantages inéquitables[6],[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « hyperandrogénie », sur http://www.universalis.fr (consulté le 20 mars 2016)
  2. a et b « polycopié d'endocrinologie », sur http://www.chups.jussieu.fr (consulté le 20 mars 2016)
  3. « Collège des enseignants d'endocrinologie », sur http://www.sfendocrino.org (consulté le 20 mars 2016)
  4. a et b « Consensus Société Française d'Endocrinologie sur l'hyperandrogénie féminine » (consulté le 20 mars 2016)
  5. « Prise en charge des hyperplasies congénitales des surrénales (page 27) », sur Haute autorité de santé (consulté le 20 mars 2016)
  6. Anthony Hernandez, « Hyperandrogynie : « Le nouveau règlement relève d’un contrôle scandaleux du corps des femmes » », sur Le Monde.fr,
  7. « Athlétisme : plus de courses pour Caster Semenya », euronews,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  8. « Les instances sportives s'arrogent le droit de définir ce qu'est une femme », Slate.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mai 2018)