HyperFileSQL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HyperFileSQL
Image illustrative de l'article HyperFileSQL
Logo

Développeur PC SOFT
Dernière version 19 (17 décembre 2013)
Environnement Windows Linux Mac OS X, iOS, Android
Type moteur de base de données
Licence Commercial incorporé dans WinDev
Site web PC SOFT

HyperFileSQL est un moteur de base de données lancé en 1988 par la société française PC SOFT[1] et incorporé en standard de l'environnement de développement WinDev, du même auteur. Il est prévu pour être utilisé dans les logiciels créés avec WinDev[2], dans lesquels il peut être incorporé gratuitement et ne nécessite aucune maintenance[1]. Il existe en trois éditions: classic, serveur, et mobile[2], qui fonctionnent sur les systèmes d'exploitation Windows, Linux[2], Mac OS, iOS et Android [1].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

HyperFileSQL comporte une interface de programmation qui permet aux programmes créés avec WinDev de manipuler des fichiers des données, avec les mécanismes classiques des SGBD : utilisation d'indexes, inscription des opérations dans un journal, transactions, vérification de l'intégrité référentielle et verrouillage[3]. L'interface de programmation permet également de manipuler des vues et des requêtes, répliquer, et chiffrer des données[4]. L'édition serveur permet de manipuler des procédures stockées[3] et permet d'autoriser ou d'interdire certaines opérations en fonction de l'utilisateur[1].

HyperFileSQL peut être utilisé dans des fermes de serveurs (anglais cluster)[1]. l'édition mobile est destinée à être utilisée dans les logiciels sous iOs, Android, Windows 8 RT, Mobile et CE, pour smartphones, tablettes et terminaux mobiles, créés avec WinDev Mobile[5]. Le langage SQL reconnu par HyperFileSQL est en grande partie conforme à la norme ANSI SQL-92[1]. Une fonctionnalité de HyperFileSQL permet l'adaptation automatique du schéma de la base de données lors de l'installation d'une nouvelle version de l'application qui l'utilise (application créée avec WinDev)[1].

La taille maximale que peuvent théoriquement atteindre les bases de données est de 4 millions de téraoctets[1]. Les bases de données peuvent comporter des déclencheurs (anglais trigger)[1], des BLOB (exemple : images ou vidéos) et permettent la recherche plein texte à l'aide d'index prévus à cet effet[1]. Les bases de données sont conformes au standard Unicode qui permet d'utiliser tous les alphabets existants dans le monde (chinois, cyrillique, arabe...)[1]. Les bases de données HyperFileSQL peuvent être manipulées via ODBC[6].

Les logiciels créés avec WinDev tiennent compte des erreurs constatées par HyperFileSQL (conflits de modification, non-respect de l'intégrité référentielle...)[1]. Le générateur d'interface graphique de WinDev permet de créer des formulaires adaptés à une base de données HyperFileSQL[1]. Le schéma d'une base de données HyperFileSQL est créé à l'aide de l'outil de conception de WinDev[1].

Tests de performance[modifier | modifier le code]

Un test anonyme publié sur usenet en 2004 analysait les performances entre plusieurs SGBD (Access, Paradox, et HyperFile 8) et plaçait cette ancienne version de Hyper File en dernière position[7]. La lecture du fil complet indique que le test était controversé. Il indique également que la bêta version Client/Serveur était, en 2004, 3,5 fois plus rapide que la version "classic"

Les performances de la base de données Hyper File sont un sujet commercial. Elles sont en constante amélioration comme l'indique l'évolution de la position d'ISIMEDIA sur le sujet ; en 2007, cette société indiquait « Mais nous conservons un regard critique, notamment sur l’utilisation du RAD, sur les performances du moteur SQL d’Hyper File (néanmoins en constante progression) et d’autres arguments commerciaux parfois avancés par l’éditeur… » [8], phrase devenue en 2009 « Mais nous conservons un regard critique, notamment sur l’utilisation du RAD et autres arguments commerciaux parfois avancés par l’éditeur… »[9].

Des tests "standardisés" réalisés par Nicolas Seinlet mettent en avant tout d'abord le fait qu'une programmation inadéquate de l'applicatif entraine de mauvaises performances. Ces tests réalisés en 2004 montrent des singularités du fonctionnement d'HyperFile, comme le fait qu'une transaction ouverte en écriture, non validée mais inactive, semble multiplier par un facteur 4 les temps d'accès en lecture à la même base pour les autres clients[10]. Ces tests ont été réalisés avec la version Classic de HyperFile.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n « PC-SOFT - HyperFileSQL - eBook »
  2. a, b et c PC Soft, WinDev 11: Liste des fonctionnalités, Éditions ENI - 2007,(ISBN 9782746037786)
  3. a et b François Pelletier, WinDev 14: les fondamentaux du développement avec WinDev, présentation de WinDev mobile, Éditions ENI - 2009,(ISBN 9782746049802)
  4. Eni, États et requêtes : Pour les utilisateurs d'applications développées avec WinDev, Volume 2, Éditions ENI - 2006,(ISBN 9782746034716)
  5. Joëlle Musset, WinDev 9 : Liste des fonctionnalités, Éditions ENI - 2005,(ISBN 9782746029699)
  6. « Prosygma.com - Configurer une connexion ODBC HyperFile »
  7. Requêtes sur Hyperfile et lenteurs réseau, groupe Usenet fr.comp.developpement.agl.windev
  8. Archive: http://web.archive.org/web/20071013035111/http://www.isimedia.com/presentation-demarche-independance.htm
  9. http://www.isimedia.com/presentation-demarche-independance.htm
  10. Explications des tests

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]