Hypèthre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’architecture ou l’urbanisme
Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Se dit d'un édifice n'étant pas couvert du tout ou en partie d'un toit[1]. (En général) un temple dont la cella est à ciel ouvert[2]. (Par extension) ce terme qualifie un édifice dont le centre est à ciel ouvert, ou une ouverture ajourée d'un édifice grec ou romain (en général au-dessus d'une porte)[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Définitions lexicographiques et étymologiques de « hypèthre » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  2. Citation de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Architecture, méthode et vocabulaire, Édition du patrimoine.
  3. Citation de Jean de Vigan, le Petit Dicobat — dictionnaire général du bâtiment, Arcature.