Hymne national de l'Acadie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Hymne national de l'Acadie est l'Ave Maris Stella, une hymne catholique, appartenant au répertoire grégorien et que l'on chante à la Vierge Marie. Son titre latin signifie Salut, étoile de la mer.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Ave Maris Stella fut choisie comme hymne national de l'Acadie en 1884 par les délégués acadiens de la deuxième convention nationale tenue à Miscouche, sur l'Île-du-Prince-Édouard. Elle fut proposée par Pascal Poirier et adoptée par l'assemblée de la convention nationale.

Plusieurs personnes avaient tenté de composer un hymne sur cet air, et l'on peut remarquer parmi eux La Marseillaise acadienne de l'abbé A. T. Bourque, ou bien encore En avant !, de l'abbé Stanislas-Joseph Doucet.

En 1994, la Société nationale de l'Acadie lance un concours invitant le public à créer une version française de l'Ave Maris Stella. C'est le texte de Jacinthe Laforest, journaliste à La Voix acadienne (un hebdomadaire de l'Île-du-Prince-Édouard), qui remporte les honneurs. Cette version est chantée pour la première fois lors du spectacle de clôture du premier Congrès mondial acadien, par l'auteure-compositeure-interprète Lina Boudreau.

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles originales Traduction en français
Ave maris stella,

Dei mater alma,
Atque semper virgo,
Felix coeli porta.
Felix coeli porta.
Amen.

Sumens illud Ave
Gabrielis ore,
Funda nos in pace,
Mutans Hevae nomen.
Mutans Hevae nomen.

Solve vincla reis,
Profer lumen caecis,
Mala nostra pelle,
Bona cuncta posce.
Bona cuncta posce.

Monstra te esse matrem,
Sumat per te preces,
Qui pro nobis natus,
Tulit esse tuus.
Tulit esse tuus.

Virgo singularis,
Inter omnes mitis,
Nos culpis solutos
Mites fac et castos.
Mites fac et castos.

Vitam praesta puram,
Iter para tutum,
Ut videntes Jesum,
Semper collaetemur.
Semper collaetemur.

Sit laus Deo Patri,
Summo Christo decus,
Spiritui Sancto,
Tribus honor unus.
Tribus honor unus.

Amen.
Salut, Astre des mers,

Auguste mère de Dieu,
Qui toujours demeuras vierge,
Heureuse porte du ciel.
Heureuse porte du ciel.
Amen.

Recevant cet Ave
De la bouche de Gabriel,
Établis-nous dans la paix,
En retournant le nom d'Éva.
En retournant le nom d'Éva.

Délie les liens des coupables,
Donne la lumière aux aveugles,
Chasse nos maux,
Obtiens-nous tous les biens.
Obtiens-nous tous les biens.

Montre-toi notre mère :
Qu'il reçoive par toi nos prières.
Celui qui, né pour nous,
A daigné être tien.
A daigné être tien.

Vierge unique,
Douce entre toutes,
Fais que, délivrés de nos fautes,
Nous soyons toujours doux et chastes.
Nous soyons toujours doux et chastes.

Accorde-nous une vie pure,
Ménage-nous un chemin sûr,
Afin que, voyant Jésus,
Nous partagions sans fin ta joie.
Nous partagions sans fin ta joie.

Louange soit à Dieu le Père,
Honneur au Christ souverain,
Au Saint-Esprit,
Aux trois un seul et même honneur
Aux trois un seul et même honneur

Amen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]