Hymenopus coronatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hymenopus coronatus, plus communément appelée mante orchidée, est une espèce d'insectes de la famille des Hymenopodidae, sous-famille des Hymenopodinae, et du genre Hymenopus. Elle fait partie des mantes fleurs (en) de par leur ressemblances et leur comportements.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce se caractérise par l'éclat de ses couleurs et une structure finement adaptée pour le camouflage. Les quatre pattes ressemblent à des pétales de fleurs, imitant celles d'une orchidée[1]. La paire avant dentée étant utilisée, comme chez les autres mantes, pour saisir leur proie. Elle montre un dimorphisme sexuel plus prononcé que toute autre espèce de mante ; les mâles pouvant être moité moins grands que les femelles[2]. Les nymphes de premier stade imitent les insectes de la famille des Reduviidae, qui avec leur mâchoire puissante en font leur repas[3]. Sa couleur peut varier entre le rose et le brun en fonction de la couleur de l'arrière-plan[4].

Distribution[modifier | modifier le code]

On la trouve dans les forêts tropicales d'Asie du Sud-Est comprenant la Malaisie et l'Indonésie[5].

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Cette espèce est insectivore, montrant une préférence pour les papillons[6].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Hymenopus coronatus a été décrite par l’entomologiste français Guillaume-Antoine Olivier en 1792[7].

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Hymenopus bicornis (Stoll)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gullan, PJ; Cranston, PS (2010). The Insects: An Outline of Entomology. Wiley (4th edition). Page 370.
  2. Prete, 1999. p. 107.
  3. Gurney, « Praying Mantids », Annual Report of the Board of Regents of the Smithsonian Institution, The Smithsonian Institution, vol. 105,‎ , p. 344–345.
  4. Prete, 1999. p. 283-184.
  5. (en) DK Pocket Eyewitness Insects, Dorling Kindersley, , 38 p..
  6. Prete, 1999. p. 313.
  7. Olivier. 1792. Enc. Meth., Ins. 7:638.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]