Hydroxyde d'aluminium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hydroxyde d'aluminium
Hydroxyde d'aluminium
Identification
Nom IUPAC hydroxyde d'aluminium
Synonymes hydrate d'alumine
trihydrate d'oxyde d'aluminium
No CAS 21645-51-2
No EINECS 244-492-7
Apparence poudre blanche
amorphe
Propriétés chimiques
Formule brute H3AlO3Al(OH)3
Masse molaire[1] 78,0036 ± 0,0011 g/mol
H 3,88 %, Al 34,59 %, O 61,53 %,
Propriétés physiques
fusion 300 °C[2]
Solubilité dans l'eau : nulle[2]
Masse volumique 2,42 g·cm-3[2]
Précautions
SIMDUT[3]

Produit non contrôlé
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Antiacide
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hydroxyde d'aluminium, de formule chimique Al(OH)3, est la forme la plus stable de l'aluminium dans les conditions normales de température et de pression. C'est un minéral présent dans la nature ; il est alors baptisé gibbsite. L'oxy-hydroxyde d'aluminium AlO(OH) et l'alumine Al2O3 ne diffèrent de l'hydroxyde d'aluminium que par la perte d'une ou plusieurs molécules d'eau. L'aluminium possède le même degré d'oxydation dans ces trois composés, qui constituent à eux trois la majeure partie du minerai d'aluminium, la bauxite.

La nature chimique exacte de l'hydroxyde d'aluminium est controversée. La représentation Al(OH)3, constituée d'un ion Al3+ lié à trois ions OH-, est très simplifiée, et le composé est généralement plus ou moins hydraté. Une représentation plus rigoureuse serait donc Al2O3.xH2O pour les trois oxydes/hydroxydes.

L'hydroxyde d'aluminium possède trois formes cristallographiques :

L'hydroxyde d'aluminium est amphotère (il peut agir à la fois comme un acide ou une base). Dans un milieu très acide, la forme présente est Al(OH)2+, et dans un milieu très basique il s'agit de la forme Al(OH)4-. Ces ions sont les formes prépondérantes en solutions diluées. En solution plus concentrées, une polymérisation inorganique peut avoir lieu. Les ions polymérisés présents peuvent alors être assez complexes.

Les sels de l'anion Al(OH)4- (ou des anions similaires comme AlO2-) sont parfois appelés aluminates.

Structure cristalline de la gibbsite.

L'hydroxyde d'aluminium est parfois utilisé comme adjuvant immunologique dans certains vaccins, ce qui a donné lieu a des controverses médicales et médiatiques, notamment sur la myofasciite à macrophages. L'hydroxyde d'aluminium est également utilisé dans les pâtisseries industrielles, et est très présent dans les cosmétiques (« anti-transpirant »). De très récentes études publiées dans des revues médicales internationales (Réf. nécessaires !) indiquent une potentialité de risque pour la santé, et les fabricants de cosmétiques proposent déjà des produits marqués « sans hydroxydes d'aluminium », comme cela a été la cas pour le parabène et le bisphénol A (BPA).

L'hydroxyde d'aluminium constitue aussi la base de nombreux médicaments destinés à lutter contre les troubles gastriques.

Ce sel trouve une application industrielle comme charge ignifugeante ; son mode d'action est le même que celui de l'hydroxyde de magnésium (déshydratation endothermique).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b et c HYDROXYDE D'ALUMINIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  3. « Hydroxyde d'aluminium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009