Hydromedusa maximiliani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les tortues
Cet article est une ébauche concernant les tortues.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hydromedusa maximiliani
Description de cette image, également commentée ci-après

Dessin publié lors de la
description originale

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Pleurodira
Famille Chelidae
Sous-famille Hydromedusinae
Genre Hydromedusa

Nom binominal

Hydromedusa maximiliani
(Mikan, 1820)

Synonymes

  • Emys maximiliani Mikan, 1820
  • Chelodina flavilabris Duméril & Bibron, 1835
  • Hydromedusa subdepressa Gray, 1855
  • Hydromedusa depressa Gray, 1855
  • Hydromedusa bankae Giebel, 1866

Statut de conservation UICN

( VU )
VU B1+2cd : Vulnérable

Hydromedusa maximiliani est une espèce de tortue de la famille des Chelidae[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cette tortue mesure de 10 à 20 cm pour un poids allant de 120 à 520 grammes[2].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique du Brésil. Elle se rencontre dans les États de Bahia, du Minas Gerais, d'Espírito Santo, de Rio de Janeiro et de São Paulo[1]. Sa présence dans le Goiás est incertaine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Maximilian zu Wied-Neuwied[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Mikan, 1820 : Delectus Florae et Faunae Brasiliensis. Vindobonae, Antonii Strauss (texte intégral).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [PDF] Franco Leandro de Souza et Fernando Ibanez Martins, « Hydromedusa maximiliani (Mikan 1825) – Maximilian’s Snake-Necked Turtle, Brazilian Snake-Necked Turtle », Chelonian Research Monographs, no 5,‎ , p. 1-6 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TFTSG, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. de Souza et Martins (2009)
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296