Hydathode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la botanique
Cet article est une ébauche concernant la botanique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les hydatodes sont des tissus secréteurs qui rejettent l'eau issue d'un parenchyme aquifère ou d'un vaisseau de xylème par des orifices aménagés entre des cellules épidermiques foliaires[1]. Ces pores opèrent notamment lors du phénomène de guttation par exsudation de gouttelettes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Meerts, Botanique I : Première partie - Histologie et anatomie des plantes à graines, Presses Universitaires de Bruxelles, 6e éd., 113 p., p. 43