Hyacinthe Collin de Vermont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Collin de Vermont
Hyacinthe Collin de Vermont.jpg

Portrait par Roslin en 1753
(Château de Versailles)

Naissance
Décès
Nom de naissance
Hyacinthe Collin de Vermont
Nationalité
Activité
Maîtres

Hyacinthe Collin[1] de Vermont, né le à Versailles et mort le à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jeanne Collette et de Nicolas Colin, ordinaire de la musique du roi, frère de Colin de Blamont, Collin de Vermont a été l’élève de Jouvenet et de son parrain Rigaud[2], qui avait beaucoup d’affection pour lui.

Il alla ensuite à Rome étudier les chefs-d’œuvre des écoles d’Italie. Revenu en France avec un bon goût de dessin, de l’élégance et de la pureté, il fut reçu à l’Académie de peinture en 1725. Élu professeur en 1740 et il occupait, à sa mort, le poste d’adjoint à recteur à laquelle il était parvenu en 1754.

Collin de Vermont a fait plusieurs tableaux d’église et de cabinet ; les principaux sont : une Présentation au Temple, autrefois visible dans la paroisse de Saint-Louis à Versailles, et la Maladie d’Antiochus, qui fut exposée au concours de 1717. Il a laissé une suite considérable d’esquisses terminées, dont il avait pris les sujets dans l’Histoire de Cyrus.

Notes[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Bacchus changé en feuillages de vigne les ouvrages des Ménéides, Versailles, musée de Versailles ;
  • Cyrus fait fouetter le fils d’Artambarès, Dijon, musée Magnin ;
  • Le Festin de Balthazar, Dijon, musée Magnin ;
  • Jupiter et Mercure chez Philémon et Baucis, musée de Versailles ;
  • L’Automne (ruche), Rouen, musée des beaux-arts ;
  • L’Été (gerbe et charrue), Rouen, musée des beaux-arts ;
  • Le Berger Apulas transformé en olivier, musée de Versailles ;
  • Le Festin de Balthazar, Dijon, musée Magnin ;
  • Le Mariage mystique de sainte Catherine, Lyon, musée des beaux-arts ;
  • Le Rajeunissement d’Iolas par Hébé, musée de Versailles ;
  • Les Noces d’Alexandre et de Roxane, Paris ; musée du Louvre.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :