Hwang Kyo-ahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hwang Kyo-ahn
황교안
Illustration.
Hwang Kyo-ahn en 2016.
Fonctions
Premier ministre de la République de Corée

(1 an, 10 mois et 23 jours)
Président Park Geun-hye
Lui-même (intérim)
Moon Jae-in
Gouvernement Hwang
Prédécesseur Choi Kyoung-hwan (intérim)
Lee Wan-koo
Successeur Yoo Il-ho (intérim)
Lee Nak-yeon
Président de la République de Corée[N 1]
(intérim)

(2 mois)
Premier ministre Lui-même
Prédécesseur Park Geun-hye
Successeur Moon Jae-in
Ministre de la Justice

(2 ans, 3 mois et 7 jours)
Président Park Geun-hye
Premier ministre Chung Hong-won
Lee Wan-koo
Choi Kyoung-hwan (intérim)
Gouvernement Chung
Lee
Prédécesseur Gwon Jae-jin
Successeur Kim Ju-hyeon
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Séoul (Corée du Sud)
Nationalité sud-coréenne
Parti politique indépendant
Conjoint Choi Ji-young
Diplômé de Université Sungkyunkwan
Profession Avocat

Hwang Kyo-ahn Hwang Kyo-ahn
Premiers ministres de Corée du Sud
Présidents de la République de Corée

Hwang Kyo-ahn (en hangul : 황교안), né le , est un avocat et homme d'État sud-coréen. Ministre de la Justice de 2013 à 2015, il est Premier ministre du au et président de la République par intérim du au après la suspension puis la destitution de la présidente Park Geun-hye.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hwang est né à Séoul, en Corée du Sud. Après avoir été diplômé de l'Université Sungkyunkwan, il a travaillé comme procureur dans un tribunal sud-coréen[1].

Il est ministre de la Justice de mars 2013 à juin 2015. Critiqué pour son autoritarisme, il avait notamment réclamé et obtenu que le président de la Confédération des syndicats coréens, Han Sang-gyun, soit incarcéré pour huit ans (peine ensuite ramené à trois ans de prison) pour avoir organisé la protestation contre la privatisation de la compagnie ferroviaire Korean Railway. Le 22 décembre 2015, des milliers de policiers équipés de gaz lacrymogènes avaient fait une descente dans les locaux de la confédération pour mettre fin à la grève[2].

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 2015, la présidente de la République, Park Geun-hye, nomme Hwang comme Premier ministre .

Le 2 novembre 2016, Hwang est renvoyé comme Premier ministre pendant le scandale politique de 2016 alors que la présidente Park tente de reconstruire la confiance dans son administration[3]. Kim Byong-joon est initialement nommé à sa place mais la présidente de la République est contrainte de revenir sur sa décision de le renvoyer.

Le 10 mai 2017, après son investiture, le nouveau président Moon Jae-in nomme Lee Nak-yeon pour lui succéder[4]. Hwang démissionne le lendemain 11 mai.

Président de la République par intérim[modifier | modifier le code]

Le 9 décembre 2016, Hwang Kyo-ahn assure l'intérim provisoire de la présidence de la République durant la suspension de Park Geun-hye à la suite du vote du Parlement la mettant en accusation dans le scandale Choi Soon-Sil. Depuis le 10 mars 2017, il assure l'intérim définitif suite à la destitution confirmée de la présidente par la Cour constitutionnelle.

Après la confirmation par la Cour constitutionnelle de la destitution de Park Geun-hye le 10 mars 2017, il annonce qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle anticipée, prévue le 9 mai 2017[5].

Il transmet le pouvoir au président Moon Jae-in le 10 mai 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Titulaire des fonctions présidentielles du et le , durant la suspension de Park Geun-hye.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]