Hverarönd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Námafjall.

Hverarönd
Vue générale du site de Hverarönd depuis le sommet de la Námafjall.
Vue générale du site de Hverarönd depuis le sommet de la Námafjall.
Localisation
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Norðurland eystra
Municipalité Skútustaðahreppur
Zone volcanique Krafla
Coordonnées géographiques 65° 38′ 29″ N, 16° 48′ 33″ O
Caractéristiques
Température Jusqu'à 100 °C
Gaz rejeté(s) Gaz volcaniques et notamment sulfure d'hydrogène
Minéraux rejeté(s) Soufre
Origine du nom Námafjall

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Hverarönd

Hverarönd, toponyme islandais signifiant littéralement en français « sources chaudes des canards », aussi appelé par métonymie Námafjall du nom de la montagne au pied duquel il se situe, est un site hydrothermal d'Islande présentant des sources chaudes, des fumerolles, des mares de boue et des solfatares très actives. Il se trouve dans le Nord du pays, à l'est de la localité de Reykjahlíð, au pied de la Námafjall. Aisément accessible par la route 1 qui passe à proximité et aménagé avec des pontons en bois et des cheminements piétonniers, Hverarönd constitue l'un des sites touristiques les plus fréquentés d'Islande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hverarönd se trouve dans le Nord de l'Islande, dans la municipalité de Skútustaðahreppur. Il est entouré à l'ouest par le Mývatn et la localité de Reykjahlíð sur son rivage, au nord par la route 1, la Híðardalur et plus loin la caldeira du Krafla, à l'est et au sud par le désert de lave du Búrfellshraun et immédiatement à l'ouest par la Námafjall, une petite montagne qui lui a donné son deuxième nom.

Le site est composé de sources chaudes, de fumerolles, de solfatares et de mares de boue. L'eau souterraine réchauffée par le magma de la chambre magmatique du Krafla remonte du sous-sol chargée de minéraux et de gaz volcaniques qui se libèrent, se condensent et cristallisent arrivés en surface. Les températures avoisinent les 80 à 100 °C. Le sulfure d'hydrogène relâché avec d'autres gaz volcaniques donne au site une odeur caractéristique d'œuf pourri.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1977, un forage géothermique a abouti à l'émission accidentelle de 1,2 m3 de lave, soit trois tonnes, constituant la plus petite éruption volcanique jamais enregistrée[1].

L'amélioration des moyens de transport dans cette partie de l'Islande avec notamment le goudronnage de la route 1 dans le secteur a conduit Hverarönd à devenir l'un des principaux sites touristiques d'Islande. Les visiteurs disposent de panneaux explicatifs en plusieurs langues, d'un ponton en bois aménagé au-dessus de la principale mare de boue et de cheminements piétonniers balisés pour parcourir le site.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques-Marie Bardintzeff, Connaître et découvrir les volcans, Genève, Suisse, Liber, , 209 p. (ISBN 978-2-88143-117-3, LCCN 99234851), p. 39

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :