Huo quan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La boxe du feu ou huo quan (火拳) est un art martial chinois. Ce style consiste à rester en constant mouvement à l'instar des flammes et de "consumer" l'adversaire. Les armes de ce style sont principalement contondantes, le bâton court (ou matraque) y est grandement utilisé. Ce style de combat a pour principal voie d'application les coups portés à l'aide des membres supérieurs et inférieurs, il n'y a quasiment pas de prises de corps. La victoire se cherche dans la destruction de l'autre, ce qui donna aussi le nom de "Boxe du Fou" à ce Wushu.

Le style du feu demande beaucoup d'endurance. La plupart des moyens défensifs sont des parades et on note la présence d'un système de défense presque "sacrificiel", le "blocage du corps". Il s'agit de bloquer les coups de l'adversaire en les subissant en des endroits résistants (tels que les abdominaux ou certaines parties du front) dans le but de blesser l'autre. Le but du combattant n'est pas de tuer son adversaire, mais il n'est pas non plus de le laisser vivre. Extrêmement violent, le style de combat cherche à empêcher l'adversaire de toute possibilité de combattre à nouveau. Les coups visent principalement les articulations des membres inférieurs, les mains, les côtes, la colonne vertébrale et le crâne. Plusieurs points de douleurs sont répertoriés, notamment le "point de cécité" qui se trouve à l'arrière du crâne, connu comme étant extrêmement fragile chez les nourrissons.

L'arme de prédilection du feu est le bâton court, en bois ou en métal, la tradition veut que deux maîtres qui s'affrontent le fassent à l'aide d'une torche ou deux. Le Huo Quan tend à l'ambidextrie chez ceux qui ont déjà acquis les techniques à une main, sa quintessence vient lorsque "les flammes sont le souffle d'un dragon dans la nuit", lorsque les mouvements sont assez rapides et constants pour qu'on ait l'impression que le feu s'échappe du corps du pratiquant.

Les vingt positions de la flamme sont les gardes qui permettent au combattant de rester en constant mouvement et en changeant constamment. Les combinaisons sont si nombreuses que les attaques deviennent presque aléatoires tant elles sont variés. Pour passer "maître" dans le Huo Quan il est nécessaire d'être apte à porter trois coups par garde sans cesser d'en changer, il y a le coup d'ouverture, le coup d'équilibre et le coup de transition auquel suit une nouvelle ouverture, un équilibre et une transition. Pour chaque garde il existe des combinaisons différentes de ces trois coups, une démonstration du professeur suffit en général à ce qu'il s'attire le respect de ses disciples, car même vieux les enseignants sont capables de démontrer la fluidité de leur style.

La couleur caractéristique de l'habit du style est le brun et le rouge foncé.