Hunting Percival Pembroke C-51

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hunting (homonymie), Percival et Pembroke.
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un aéronef et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Percival Pembroke C-51
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Hunting Percival
Rôle Avion de transport
Premier vol
Mise en service 1954
Date de retrait 1988 (RAF)
Nombre construits 42 (RAF) + 69 (export)
Équipage
2 + 8 passagers
Motorisation
Moteur Alvis Leonides 127 (en)
Nombre 2
Type Moteurs à piston
Puissance unitaire 533 ch
Dimensions
Pembroke C1 Silh.jpg
Envergure 19,66 m
Longueur 14,02 m
Hauteur 4,9 m
Masses
À vide 4 400 kg
Maximale 6 124 kg
Performances
Vitesse de croisière 300 km/h
Vitesse maximale 340 km/h
Plafond de service : 6 700 m
Rayon d'action 1 850 km

Le Hunting Percival Pembroke est un bimoteur de transport construit par la société anglaise Hunting Percival.

En version de transport de personnes, il peut emporter 10 personnes dont les deux membres d’équipage.

Conception[modifier | modifier le code]

Cet appareil est dérivé de l’avion de transport moyen Prince de la même société. Le Pembroke est une version militarisée, légèrement plus grande, renforcée, avec une envergure supérieure de manière augmenter la masse maximum transportable.

Les sièges des passagers étaient installé dos à la marche pour des raisons de protection des passagers en cas d'accident.

Engagements[modifier | modifier le code]

Ils ont servi comme appareils de reconnaissance et d'observation lors de l'application de l'état d'urgence en Malaisie suite à la guérilla menée par l'armée nationale de libération malaise (1948-1960).

Variantes[modifier | modifier le code]

Certains exemplaires furent équipés d’un nez vitré et de vitrages latéraux supplémentaires pour permettre la photographie aérienne.

Des doubles commandes pouvaient être installées.

Marquages[modifier | modifier le code]

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Illustrated Encyclopedia of Aircraft (Part Work 1982-1985) London: Orbis Publishing, 1985.
  • (en) A. J. Jackson, British civil aircraft since 1919, vol. 3, Londres, Putnam, , 2e éd., 3 vol. (ISBN 978-0-370-10006-7, 978-0-370-10010-4 et 978-0-370-10014-2, OCLC 634535938).
  • Jefford, Wing Commander C.G., MBE,BA, RAF (Retd). RAF Squadrons, a Comprehensive Record of the Movement and Equipment of all RAF Squadrons and their Antecedents since 1912. Shrewsbury, Shropshire, UK: Airlife Publishing, 2001. ISBN 1-84037-141-2.
  • (en) Ray Sturtivant et John F Hamlin, Royal Air Force flying training and support units since 1912, Tonbridge, Air-Britain, , 2e éd., 336 p. (ISBN 978-0-851-30365-9, OCLC 183145226).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Aéronefs comparables

Liens externes[modifier | modifier le code]