Humphry Osmond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osmond.
Humphry Osmond
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
AppletonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
King's College de Londres
Haileybury and Imperial Service College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Domaine

Humphry Fortescue Osmond (né dans le Surrey le 1er juillet 1917 et mort à Appleton (Wisconsin) le 6 février 2004) est un psychiatre britannique connu pour avoir inventé le néologisme psychédélique et pour avoir utilisé des substances psychédéliques en recherche médicale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Humphry Osmond est né dans le Surrey et a étudié à Haileybury[1], un collège à Hertford Heath dans le Hertfordshire. Plus tard, il a travaillé pour un architecte et suivi la Guy's Hospital Medical School au King's College de Londres. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il était chirurgien-lieutenant dans la Royal Navy, il se spécialisa en psychiatrie. À partir de 1953, il dirige, avec Nolan D. C. Lewis, le New Jersey Neuropsychiatric Institute de Skillman[2].

Recherche sur les substances hallucinogènes[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Humphry Osmond et son collègue John Smythies ont constaté une similitude entre les effets du LSD et les stades précoces de la schizophrénie. En 1951, Osmond et Smythies sont partis pour la Saskatchewan, au Canada pour rejoindre l'équipe d'une grande institution psychiatrique dans la ville de Weyburn, située dans le sud-est.

À Weyburn, Humphry Osmond a recruté un groupe de chercheurs psychologues pour transformer l'hôpital en laboratoire de recherches. Il y mena une grande variété d'études et d'observations concernant les substances hallucinogènes en collaboration avec entre autres Abram Hoffer. En 1952, Osmond a signalé la similitude entre les molécules de mescaline et d'adrénaline, dans une théorie impliquant le fait que la schizophrénie pourrait être une forme d'auto-intoxication.


Osmond est décédé d'une arythmie cardiaque en 2004.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Humphry Osmond obituary [1]
  2. (en)« Humphry Osmond » dans Abram Hoffer (en), Journal Of Orthomolecular Medicine (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]