Humidité spécifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'humidité spécifique (HS ou q), ou teneur en eau (Y), est le rapport de la masse d'eau dans l'air sur la masse d'air humide. À ne pas confondre avec le rapport de mélange, qui est le rapport de la masse d'eau dans l'air sur la masse d'air sec.

L'humidité spécifique maximale en état de saturation, appelée humidité spécifique à saturation, est notée HSs ou qs.

Sur un diagramme d'air humide q = f(T), la courbe d'humidité spécifique constante est une droite horizontale.

Contrairement à l'humidité relative ou absolue, l'humidité spécifique se conserve lors d'un changement d'altitude ou de température de la masse d'air, tant qu'il n'y a ni condensation ni évaporation. La raison est qu'un kilogramme d'air ou de vapeur reste un kilogramme, indépendamment de la pression ou de la température de l'air. Ainsi lorsque l'on donne l'humidité spécifique, l'altitude de la parcelle d'air n'a pas d'importance. Ceci reste valable tant que la quantité de vapeur reste constante, il ne doit donc pas y avoir de changement d'état physique. Malgré cet avantage, la mesure de l'humidité spécifique est difficile et doit en général être effectuée par un laboratoire.

Approximation de l'humidité spécifique[modifier | modifier le code]

En notant p la pression de l'air et e la pression partielle de vapeur d'eau, on peut calculer l'humidité spécifique à partir de la formule suivante :

En notant E la pression de vapeur saturante, l'humidité spécifique à saturation qs est donc par définition :

Conversion[modifier | modifier le code]

D'après les formules empiriques de Nadeau et Puiggali[1], l'humidité spécifique peut être exprimée en fonction de l'humidité relative par la relation :

 et 

avec :

  • HR l'humidité relative (entre 0 et 1)
  • HS, l'humidité spécifique en kgeau/kgair hum
  • θ, la température en °C (comprise entre 0 et 45 °C)
  • psat(θ), la pression de vapeur saturante en Pa.

Exemple : HR = 50 %, θ = 20 °Cpsat(θ) = 2 336 Pa et HS = 0,00726 kgeau/kgair hum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Séchage: des processus physiques aux procédés industriels, Tec & Doc-Lavoisier, 1995 (ISBN 2-7430-0018-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]