Humbert Achamer-Pifrader

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Humbert Achamer-Pifrader
Naissance
Teplitz, Autriche-Hongrie
Décès (à 44 ans)
Linz, Autriche
Allégeance Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Flag of the Schutzstaffel.svg Schutzstaffel
Unité Einsatzgruppen
Grade SS-Oberführer
Années de service 19171945
Commandement Einsatzgruppe A
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer 1re classe
Croix du Mérite de guerre

Humbert Achamer-Pifrader ( - ) était un juriste autrichien et un membre de la SS. Il a commandé l'Einsatzgruppe A de à .

Jeunesse et carrière[modifier | modifier le code]

Humbert Achamer-Pifrader naît le à Teplitz en royaume de Bohême. Sa mère était Élisabeth Pifrader. Humbert s'engage dans l'armée et combat un an sur le front italien pendant la Première Guerre mondiale. En 1926, il est engagé par Otto Steinhäusl (en) dans le quartier général de la police à Salzbourg et est transféré dans la fonction publique après deux années de formation militaire et technique. En plus de ses activités professionnelles, il étudie le droit et la science politique à l'Université d'Innsbruck, où il obtient son Doctor of Laws le .

Achamer-Pifrader rejoint le parti nazi autrichien le (membre n ° 614 104). En , il quitte l'Autriche pour l'Allemagne en raison du rejet du national-socialisme présente dans son pays. Il rentre immédiatement au service de la Police politique de Bavière. Début , il rejoint la SS (membre n ° 275 750) et monte en grade rapidement. En , il est transféré dans la Gestapo à Berlin, où il travaille sur les « affaires autrichiennes ».

Après le début de la Seconde Guerre mondiale, Achamer-Pifrader est chef de la Gestapo à Darmstadt. Il est promu à SS-Standartenführer en 1941. À partir de , il est chef de la Sicherheitspolizei et du SD à Wiesbaden. En , il succède à Heinz Jost à la tête de l'Einsatzgruppe A qui travaille sur les arrières du groupe d'armées Nord, en Russie, à l'élimination des Juifs et des partisans. Pendant une période, il est commandant de la police de sécurité à Riga.

Il est promu SS-Oberführer le et il est décoré le de la Croix de fer 1re classe et de la Croix du Mérite de guerre pour ses remarquables actions de lutte anti-partisans. En 1944, il retourne au RSHA à Berlin où il prend la direction d'une section de l'Unité IV B.

Il est tué à Linz lors d'un bombardement le . Il laisse derrière lui sa femme, Maria Hauser (née en 1906 à Salzbourg), qu'il a épousée en 1929, et trois enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Helmut Krausnick / Hans-Heinrich Wilhelm: Die Truppe des Weltanschauungskrieges, DVA, Stuttgart 1981 (ISBN 3-421-01987-8).

Liens externes[modifier | modifier le code]