Huit journées de mai derrière les barricades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Huit journées de mai derrière les barricades est un livre journalistique sur les événements de la Commune de Paris de 1871 écrit par Prosper-Olivier Lissagaray lors de son exil de quelques jours à Bruxelles avant de s'enfuir en Angleterre. C'est son témoignage sur les faits et une prémisse à chaud de l’Histoire de la Commune de 1871.

Le 21 décembre 1871, Jenny Marx à Louis Kugelmann y écrit : « À une seule exception près, tous les livres sur la Commune qui ont paru jusqu'à présent ne valent rien. Cette unique exception à la règle générale, c'est l'ouvrage de Lissagaray que vous recevrez en même temps que cette lettre »[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jenny Marx, Lettres à L. Kugelmann, 21 décembre 1871 », sur marxists.anu.edu.au (consulté le 19 octobre 2016)