Huguette Géliot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Huguette Domange
Huguette Géliot.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Édouard Domange (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Françoise Duroyaume (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Christine Géliot
Martine Géliot
Olivier Géliot (d)
Delphine Géliot (d)
Corinne Géliot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maître

Huguette Géliot, née Huguette Pierrette Thérèse Domange le à Paris (8e arrondissement), est une harpiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Huguette Domange obtient à quinze ans un premier prix de harpe au Conservatoire National de Paris, dans la classe de Marcel Tournier[1],[2].

Le 6 juillet 1944, elle épouse Bernard Géliot (1910-1988)[3], industriel et chanteur, avec qui elle a cinq enfants, dont Martine Géliot et Christine Géliot.

Elle fait carrière au conservatoire de Fontainebleau en tant que professeure[1] et dans celui du 6e arrondissement de Paris.

Elle se produit à Radio France en tant que soliste et reçoit la légion violette de l'Ordre des Palmes académiques[1].

Elle est la fondatrice du Concours international de harpe Martine Géliot, dont la première session a eu lieu à Avon en 2004[1].

Elle est la petite-fille de la compositrice Mel Bonis. En 2016, à Villecresnes, commune du Val-de-Marne, les élèves ont choisi, parmi d’autres propositions, le nom de leur école devenu le groupe scolaire « Mélanie Bonis ». Il a été inauguré en présence d’Huguette Domange et de sa fille, Christine Géliot, fondatrice et présidente de l’Association Mel Bonis, créée en 2000[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Huguette GELIOT », sur Association CNSMDP (consulté le )
  2. L'Art musical : théâtres, concerts, TSF, disques, cinéma du 7 juillet 1939, p.1032
  3. Archives de Paris Acte de mariage no 295 dressé à Paris 8e le 06/07/1944 de Bernard Géliot et Huguette Domange, vue 9 / 32
  4. Anne-Marie Polome, « Portrait de compositrice : Mélanie-Hélène Bonis dite Mel Bonis (III) » [archive du ], sur Crescendo Magazine, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]