Hugues de Cavalcamp (archevêque de Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugues de Cavalcamp
Biographie
Décès
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Rouen
Autres fonctions
Fonction religieuse
Moine de Saint-Denis

Hugues de Cavalcamp († )[1], est moine de Saint-Denis puis archevêque de Rouen (942-989).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d’un noble français, Hugues de Cavalcamp et le frère de Raoul. Moine de Saint-Denis, Hugues est nommé archevêque de Rouen par Guillaume Longue-Épée en 942[1],[2]. Sa nomination à Rouen semble avoir reçu l'avis favorable des Francs et des Normands, peut-être lors de la visite à Rouen de Louis d'Outremer en 942[3].

Sa vie ecclésiastique laisse à désirer. Orderic Vital dit d’Hugues qu’il a été important pour la splendeur de sa famille mais dépourvu des lumières de la grâce. La Chronique de Saint-Évroult le dit homme qui porte l’habit religieux sans en avoir les mœurs[1]. Le Livre d’Ivoire de la cathédrale de Rouen attribue à Hugues plusieurs enfants et la dispersion des biens de l’Église, notamment entre les mains de son frère Raoul, qu'il investit du fief de Tosny, domaine usurpé du patrimoine de la cathédrale[2]. Lucien Musset émet l'hypothèse qu'Hugues donne à Raoul Conches avant 989. Il établit des relations personnelles avec les Valois[4]. Il donne en dot à sa sœur une terre de l’archevêché de Rouen appelée Douvrend pour son mariage avec Henri[1], frère de Gautier, comte de Mantes[4].

Toutefois, les institutions ecclésiastiques fonctionnent de manière régulière sous son épiscopat. Il parait entretenir des liens avec les monastères réformateurs et notamment avec Gérard de Brogne à qui il demande une biographie de saint Romain[3].

Il établit suivant la volonté du duc Richard Ier en 966 Maynard abbé du Mont-Saint-Michel, et avec lui treize moines issus de Saint-Wandrille[1].

Hugues de Cavalcamp meurt le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e François Pommeraye, Histoire des archevesques de Rouen, L. Maurry, Rouen, 1667, p. 239-241.
  2. a et b Bauduin 2006, p. 216-217.
  3. a et b Bauduin 2006, p. 249.
  4. a et b Bauduin 2006, p. 255.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Pommeraye, Histoire des archevesques de Rouen, L. Maurry, Rouen, 1667, p. 239-241.
  • Pierre Bauduin (préf. Régine Le Jan), La première Normandie (Xe-XIe siècle) : Sur les frontières de la haute Normandie: identité et construction d'une principauté, Caen, Presses universitaires de Caen, coll. « Bibliothèque du pôle universitaire normand », (1re éd. 2004), 481 p. (ISBN 978-2-84133-299-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]