Hugues Ier de Nordgau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugues Ier.
Hugues Ier de Nordgau
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Eberhard III van de Nordgau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Hugues Ier de Nordgau, décédé en 940[1]. Il est comte du Nordgau, de l'Ortenau et de l'Aargau. Il se qualifie également de comte de Hohenbourg. Il est le fils d'Eberhard III de Nordgau comte dans l'Aargau, et de sa femme Adelinde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succède à son père en 910, augmentant ses états avec les comtés d'Eguisheim, de Hohenbourg, et de Ferrette, ce dernier du droit de sa femme.

Pour se maintenir dans les droits sur les biens et revenus de l'abbaye de Lure, dont son père s'était emparé, il est contraint de sévir contre les religieux. De ce fait Hugues est décrit comme le tyran et le persécuteur des moines[2] par les chroniqueurs de l'époque.

Frappé d'une grave maladie et craignant pour sa vie, Hugues promet de rétablir l'abbaye dans tous ses droits et privilèges s'il arrive à guérir. Son vœu exaucé, il vient faire, en guise de rémission, un instant de mortification et d'humilité envers l'église, accompagné par ses trois fils, à l'abbaye. Hugues prend alors l'habit, et procède à la réintégration des religieux.

Il meurt au monastère en 940.

Filiation[modifier | modifier le code]

Il épouse Hildegarde de Ferrette, dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]