Hugues II de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugues de Bourgogne.
Hugues II de Bourgogne
Image illustrative de l'article Hugues II de Bourgogne
Hugues II de Bourgogne dit le Pacifique,
place Saint-Bernard à Dijon

Titre Duc de Bourgogne
(23 mars 1103 - )
Prédécesseur Eudes Ier
Successeur Eudes II
Conflits 1109 : Louis VI le Gros contre Henri Ier d'Angleterre
1124 : commande l'avant-garde en Champagne contre l'empereur germanique Henri V
Biographie
Naissance vers 1085
Décès peu après le 6 fév. 1143
Père Eudes Ier de Bourgogne
Mère Sibylle de Bourgogne
Conjoint Mathilde de Mayenne
Enfants • Clémence (1117-?)
• Aigeline (Aline (~1118-ap. 1167)
Eudes II de Bourgogne (~1120-1162)
• Hugues (1122-1171)
• Robert (1122-1140)
• Henri (?-1170)
• Raimond (1125-1156)
• Sibylle (1126-1150)
• Douce (Ducissa) (1128-?)
• Aremburge (?-1130/32)
• Gauthier (?-1180)
Mathilde (1135-av. 29 sept. 1173)

Hugues II, dit le Pacifique (vers 1085 - peu après le )[ML 1] est duc de Bourgogne de 1103 à 1143.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le premier fils (mais non le premier enfant) du duc Eudes Ier Borrel ("Oddo") et de Sibylle de Bourgogne[ML 2](aussi appelée Mahaut ou Mathilde) (vers 1065 - † ap. 1103), fille de Guillaume le Grand, comte palatin de Bourgogne.

Il a deux sœurs aînées et un frère puiné[ML 3] :

  • Hélie (Electæ) de Bourgogne (1080/1083-28 fév. 1141). Elle se marie en premières noces en juin 1095, devenant la deuxième femme de Bertrand de Toulouse (1065-21 avril 1112), fils de Raymond IV "de Saint-Gilles" comte de Toulouse et de sa femme (?[note 1]) de Provence. Régent pour son père à Toulouse à partir d'octobre 1096, quand ce dernier part pour la Palestine, Bertrand succède à son père en 1105 comme comte de Toulouse. Il conquiert Tripoli le 12 juin 1109, se déclarant alors Bertrand comte de Tripoli. Bertrand meurt en Palestine[ML 3].
Hélie se marie en secondes noces entre la fin 1112 et l'année 1115, devenant la seconde femme de Guillaume Ier "Talvas" (?-30 juin 1171) comte de Ponthieu, fils de Robert II comte d'Alençon et vicomte d'Arundel et de Shrewsbury, et de sa femme Agnès comtesse de Ponthieu (famille de Montgommery). Guillaume Ier est enterré à La Hoguette, Calvados, dans l'église abbatiale de Saint-André[ML 1].
  • Fleurine de Bourgogne (?-1097). Selon Albert d'Aix, Fleurine, veuve du prince Philippe ("Philippensium principi"), accompagne l'expédition de "Danorum regis filius Sueno" ("le roi des Danes son fils") à travers l'Asie Mineure ; alors que l'expédition quitte Philomelum en route pour Pherna, elle est attaquée et Fleurine est tuée. Albert d'Aix ne mentionne pas ses fiançailles à Svend du Danemark, bien que des sources secondaires assument qu'elles ont eu lieu. Svend du Danemark est tué en même temps que Fleurine[ML 3].
  • (Hugues II de Bourgogne)
  • Henri de Bourgogne (1087-9 mars 1131). Moine à Citeaux, en 1103 il donne des serfs à Saint-Étienne de Dijon "pour l'âme de mon père Odonis" et avec le consentement de "fratre meo Henrico" ("mon frère Hugues"). Il est enterré à l'abbaye de Cîteaux[ML 3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît vers 1085[ML 1]. Il est élevé dans sa jeunesse par Dom Jarenton, un des plus grands hommes de son siècle nous dit la chronique en parlant de celui qui deviendra le 47e abbé de l'abbaye Saint-Bénigne de Dijon.

Juste avant le départ de son père Eudes Ier pour la Palestine fin 1100, ce dernier appointe Hugues régent de Bourgogne. Eudes Ier meurt le 23 mars 1103 ; Hugues II hérite du duché de Bourgogne[ML 1].

En 1109[ML 1] il combat sous la bannière du roi Louis VI le Gros contre Henri Ier d'Angleterre[1].
En 1124 il est en Champagne où il commande l'avant-garde contre Henri V, empereur germanique qui a envahi cette province[ML 1],[2].

En dehors de ces deux épisodes qui se déroulent à l'extérieur de son duché, sous son règne ses états connaissent peu de conflits, d'où le surnom de Pacifique. Une autre marque de sa générosité est la grâce qu'il accorde à l'un de ses sujets condamné à mort pour l'avoir menacé et injurié.

Il donne des biens à l'abbaye Saint-Bénigne de Dijon ; la charte en est datée de 1102, ce qui est probablement une erreur puisqu'elle indique aussi que son père est (déjà) mort "in itinere Hierosolimitano" ("sur le chemin sacré") - à moins que la date de la mort du père soit erronée. Il fait également une donation de biens à Citeaux en 1119, et de terres situées à "Flagit et Verne" aux moines de Vergy Saint-Vincent à Messanges (Côte-d'Or)[ML 1].

Mariage, enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse vers 1116 Mahaut (ou Mathilde) de Mayenne (? - † un 8 fév. apr. 1162) ("Mathildis de Meduana"), fille de Gauthier II de Mayenne et de sa femme Aline ("Aelina") de Beaugency[ML 1],[ML 4] († ap. 1163). Mathilde de Mayenne meurt soit à Beaune (Côte-d'Or) ou au château de Méduan près de Magny-lès-Villers. Elle est enterrée à Notre-Dame de Beaune[ML 1].

De ce mariage naîssent :

  • Clémence (1117 - † ?), deuxième femme de Geoffroy III de Donzy († 1187)[ML 1].
  • Aigeline (Aline) (~1118 - † ap. 1167), mariée en 1130 à Hugues Ier de Vaudémont († 1155)
  • Eudes II de Bourgogne (~1120 - † 26 ou 27 sept. 1162), duc de Bourgogne[ML 1].
  • Hugues (1122 - † 1171) le Roux, seigneur du Châtelet-Chalon et de Meursault, par donation de son père qui a acheté Châtelet-Chalon à Savaric comte de Chalon ; seigneur de Navilly par sa seconde femme. Épouse en premières noces en 1149 Isabelle de Chalon (- 15 juin, avant 1166), fille de [Guillaume Ier comte de Chalon (deux enfants : Sybille et Guillaume) ; en deuxièmes noces en 1166/1171 Marguerite de Navilly, veuve de Thibaut de la Roche, fille de Gauthier de Neublans seigneur de Navilly et de sa femme Mathilde de la Ferté [Châtillon-Dijon][ML 1].
  • Robert (1122 ? - † 18 juill. 1140), évêque d'Autun[ML 1].
  • Henri (? - † 1er mars 1170), seigneur de Flavigny, doyen de l’Église d'Autun en 1143, élu évêque d'Autun en 1148. Le 28 juin 1156 il fonde l'anniversaire de son frère Raymond avec une donation à l'abbaye de Grosbois. Il est enterré à l'abbaye de Cîteaux[ML 1].
  • Raymond (1125 - † 28 juin 1156), comte de Grignon, seigneur de Vitteaux par donation de son père en 1143, seigneur de Montpensier par son mariage. Enterré à Citeaux[ML 1].
  • Sibylle (1126 - † 19 sept. 1150), mariée en 1149 en tant que sa deuxième femme à Roger II († 1154), roi de Sicile. Morte à Salerne, enterrée au monastère de la Trinité de la Grotte à Tirreni[ML 1].
  • Douce (Ducissa) (1128 - † ? ), dame de Saint-Julien. Mariée à Raymond de Grancey († ap. 1143)[ML 1].
  • Aremburge (? - † v.1130/32), religieuse au monastère de Larrey[ML 1].
  • Gauthier (? - † 7 janv. 1180), archevêque de Besançon. Mort à Lugny, enterré au monastère de Lugny, Côte d'Or)[ML 1].
  • Mathilde (1135 - † av. le 29 sept. 1173), mariée le 25 fév. 1157 à Guillaume (Guilhem) VII, seigneur de Montpellier, enterré à l'abbaye de Grandselve[ML 1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La mère de Bertrand de Toulouse est la "fille d'un comte de Provence", ce dernier pouvant être soit Bertrand Ier de Provence (voir Jean-Luc Déjean, Les comtes de Toulouse (1050-1250), Fayard, (réimpr. 1988) [détail des éditions] (ISBN 2-213-02188-0), p. 29), soit Geoffroy Ier de Provence (voir (en) « Raymond IV de Toulouse - Comtes de Toulouse 855-1249 », Rois, ducs et comtes de Toulouse (consulté le 4 septembre 2017).

Références[modifier | modifier le code]

Références MedLands

Le site de la Foundation for Medieval Genealogy (Fondation pour la généalogie médiévale) ou Medieval Lands (MedLands) est une large base de données en anglais tenue par Charles Cawley, aux sources fiables systématiquement indiquées ainsi que les contradictions entre les différentes sources connues.

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s et t (en) « Hugues de Bourgogne (1085-1143) - Ducs de Bourgogne », Duché de Bourgogne.
  2. (en) « Sibylle de Bourgogne - Comtes de Mâcon, comtes d'Auxonne - Comtes de Bourgogne 1026-1200 (IVREA) », Comtes de Bourgogne (consulté le 13 octobre 2017).
  3. a, b, c et d (en) « Eudes Ier de Bourgogne - Ducs de Bourgogne », Duché de Bourgogne (consulté le 4 septembre 2017).
  4. (en) « Mathilde de Mayenne - Seigneurs de Mayenne », Noblesse du Maine (consulté le 13 septembre 2017) ; voir aussi Arbre généalogique des ducs de Bourgogne (en).
Autres références
  1. Ivan Gobry, Louis VI: père de Louis VII, Pygmalion, , p. 104.
  2. Gobry 2003, p. 332.