Hugues Hourdin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hourdin.

Hugues Hourdin est un haut fonctionnaire français, né le à Évreux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au lycée d'État Aristide-Briand d'Évreux et à l'École internationale de Genève, il est élève de l'IEP de Paris (section service public) puis de l'ENA (promotion 1981, Droits de l'homme). Il est licencié en histoire.

Hugues Hourdin est conseiller au Tribunal administratif de Paris de 1981 à 1989, maître de conférences en droit constitutionnel à l'IEP de Paris de 1982 à 1992, conseiller à la Cour administrative d'appel de Paris de 1991 à 1993.

Il est chargé de mission au secrétariat général du RPR auprès d'Alain Juppé de 1989 à 1991, directeur des études du RPR puis conseiller pour les affaires sociales auprès d'Édouard Balladur, Premier ministre, en 1993 et 1994.

Maître des requêtes au Conseil d'État en 1994, il est nommé conseiller d'État en 2006[1] ; en service détaché (2010).

Autres activités[modifier | modifier le code]

Fonctions électives[modifier | modifier le code]

Hugues Hourdin, petit-fils de Louis Hourdin, ancien maire de Mortain (1947-1968), a été conseiller municipal de Mortain de 1983 à 1989 et de 1995 à 2001.

Fonctions et distinctions militaires[modifier | modifier le code]

  • Colonel de réserve (cavalerie)
  • Médaillé des Services militaires volontaires
  • Titulaire de la distinction de Légionnaire de première classe honoraire (2009).

Distinctions civiles[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • "Le cinéma d'Almodovar : le cadavre exquis du franquisme", Commentaire, no 59, p. 715
  • "Plaidoyer pour une illusion défunte", Commentaire, no 60, p. 887
  • "Les questions sociales, enjeux de la cohabitation", Pouvoirs, no 91, septembre 1999, p. 109-117
  • " Pouvoir exécutif, faut-il sortir de l'ambiguïté ?", Les 50 ans de la Constitution, Lexis Nexis, 2008, p. 203-208 (ISBN 978-2-7110-1117-9)
  • "République", Commentaire, no 12 (30e anniversaire), mars 2008, p. 136-138
  • "Un rapport utile", La révision de la Constitution, L'ENA hors les murs, no 385, octobre 2008
  • "La réforme des collectivités locales, la possibilité d'un échec ?", Commentaire, no 127, automne 2009, p. 707-714
  • "Faisons un rêve", Commentaire, n° 139, automne 2012, p. 689-691 (ISBN 978-2-916291-30-7).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 21 septembre 2006
  2. Décret du 18 juillet 2007
  3. Décision du 5 février 2008
  4. Décret du 22 octobre 2008
  5. Décret du 30 août 2009
  6. Décret du 5 mai 2010
  7. Le Dauphiné Libéré, 29 septembre 2012
  8. Décret du 2 avril 2010