Hugo de León

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 22 janvier 2020 à 13:31 et modifiée en dernier par Bot de pluie (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Hugo de León
Image illustrative de l’article Hugo de León
Biographie
Nationalité Uruguayen
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
Lieu Rivera
Taille 1,89 m (6 2)
Poste Défenseur
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional
-Flag of Brazil (1968–1992).svg Grêmio Porto Alegre83 (2)
-Flag of Brazil (1968–1992).svg Corinthians Paulista24 (0)
-Flag of Brazil (1968–1992).svg Santos FC
-Flag of Spain.svg CD Logroñés16 (0)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional
-Flag of Argentina.svg CA River Plate12 (0)
Flag of Brazil (1968–1992).svg Botafogo FR12 (0)
-Flag of Japan.svg Consadole Sapporo20 (1)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of Uruguay.svg Uruguay -20 ans
-Flag of Uruguay.svg Uruguay 48 (0)
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Hugo Eduardo de León, né le à Rivera en Uruguay, est un ancien footballeur puis entraîneur de football uruguayen.

Biographie

Il a été colistier de Pedro Bordaberry et donc candidat à la vice-présidence de l'Uruguay, pour le Parti colorado, lors des élections de 2009.

Ce défenseur a été 48 fois capitaine de l'Équipe d'Uruguay entre 1979 et 1990. Avec la Céleste, il a remporté le Mundialito (tournoi rassemblant les pays anciens vainqueurs de la coupe du monde) en 1980 et participé à la coupe du monde 1990.

En club, il a remporté trois fois la Copa Libertadores et trois fois la Coupe intercontinentale avec le Nacional de Montevideo et le Grêmio de Porto Alegre.

Palmarès

Après sa carrière de joueur, De León est devenu entraîneur en Uruguay (3 championnats remportés avec le Nacional en 1998, 200 et 2001), au Brésil (Grêmio) et au Mexique (Monterrey).

Notes et références


Liens externes