Hugo Latulippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hugo Latulippe
HLatulippe.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Hugo Latulippe est un cinéaste, producteur et auteur québécois né le à Lac-Beauport (Québec).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en arts et cinéma, il fait le tour du monde avec La Course destination monde de Radio Canada. Reçu « artiste-résident » au Studio culture et expérimentation de l’Office national du film du Canada en 1996, il apprend son métier auprès des maitres et artisans du cinéma-direct québécois, dont Pierre Perrault, Serge Giguère, Tahani Rached, André Gladu et Michel Brault.

Ses films ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals dont Cannes, Sundance, le Festival international du film documentaire d'Amsterdam, Visions du Réel (Nyon), Festival du nouveau cinéma et RIDM (Montréal) et Hot Docs (Toronto) et se sont mérités de nombreuses distinctions au Québec (dont le Prix Jutra et une dizaine de Prix Gémeaux) ainsi qu’une vingtaine de prix à travers le monde.

En 2005, Hugo fonde la compagnie montréalaise esperamos qui produit les films des cinéastes québécois les plus en vue de sa génération ; Anaïs Barbeau-Lavalette, Simon Beaulieu, Sophie Deraspe, Émile Proulx-Cloutier, Francine Pelletier, Mathieu Roy, Pascal Sanchez, etc. Les projets esperamos, tournés au Québec et à travers le monde, ont pour point focal  « les grandes questions de notre temps ». esperamos a pour principaux partenaires d’affaires les chaînes québécoises et canadiennes. Après avoir dirigé l’entreprise pendant 12 ans, il vend ses parts au Groupe FairPlay afin de se consacrer à ses projets de films personnels.

Il est Président de l’Observatoire du documentaire (2014-2019), qui regroupe les principales associations professionnelles et institutions qui font le documentaire au Canada. Son mandat a été marqué de nombreuses représentations auprès des commissions et instances politiques québécoises et canadiennes afin d’inscrire le documentaire dans les priorités ministérielles. C’est sur sa recommandation que le Ministre québécois de la culture et des communications a consacré le film Pour la suite du monde « Évènement historique du patrimoine immatériel » lors du gala annuel des Prix Iris 2017.

Hugo Latulippe agit comme conseiller à la scénarisation sur de nombreuses productions. Il a siégé sur plusieurs jurys nationaux et internationaux. Il enseigne ponctuellement le cinéma documentaire à l’INIS - Institut National de l’Image et du Son (Montréal) et dans divers collèges et universités du Québec et du Canada.

Connu pour positions sur les questions sociales, culturelles et écologiques, Hugo a été le candidat du NPD dans le comté fédéral de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup lors des élections canadiennes de 2019. Il fait partie du comité de pilotage de la première FabRégion au Canada ; un projet visant à rendre le Bas-Saint-Laurent autonome à 50% sur les plans alimentaire, manufacturier et énergétique d’ici 2054.

Il est fiancé à l'artiste-peintre Stéphanie Robert[1] et père de deux enfants, Alphée et Colin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Alphée des étoiles : lui-même
  • 2015 : Loto Québec : la morale de l’argent de Francine Pelletier (Narrations)
  • 2020 : Ça change quoi? : La crise climatique vue du Bas-Saint-Laurent (série documentaire16 X 30 minutes)

En tant que commissaire d'exposition[modifier | modifier le code]

  • 2016-2017 : 25 X La Révolte ! (Musée de la civilisation, Québec, Canada)

Distinction[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Festival de Cannes 2004 : Sélection Officielle dans la section Un certain regard pour Ce qu'il reste de nous
  • Prix Génie 2005 : Meilleur documentaire pour Ce qu'il reste de nous
  • Prix Gémeaux 2008 - Meilleur documentaire pour Le Réel du fromage / Meilleure série documentaire, meilleure réalisation, meilleurs textes, meilleur son, meilleure direction-photo, meilleur montage et meilleure musique pour Manifestes en série
  • Prix Gémeaux 2009 : Meilleur scénario: documentaire, meilleur documentaire : société, meilleure direction photographique et meilleur montage pour Ce qu'il reste de nous
  • Prix Gémeaux 2011 : Meilleur documentaire: Société pour La part d'ombre
  • Festival international canadien du documentaire Hot Docs 2013 : prix spécial du jury pour Alphée des étoiles
  • Prix Gémeaux 2013 : Meilleur documentaire pour République : un abécédaire populaire
  • Gala du cinéma québécois 2013 : Meilleur documentaire :: Alphée des étoiles
  • Prix Écrans canadiens 2013 : Meilleur long métrage documentaire :: Alphée des étoiles
  • Prix Génie 2013 : pour Alphée des étoiles
  • Festival du film de Sundance 2015 : Sélection Officielle pour A Gay Girl in Damascus (Sophie Deraspe)
  • Prix Gémeaux 2017 pour Félix dans la mémoire longtemps (Meilleur documentaire, Meilleur scénario, Meilleur son)
  • Prix Gémeaux 2019 pour La Planète du Petit Prince (Meilleur documentaire, Meilleure réalisation)
  • Prix Gémeaux 2019 pour Troller les trolls (Meilleure recherche documentaire - Alix Gagnon)

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1995 : La Course destination monde Livre-journal. Éditions Tricycle.
  • 2002 : Bacon, le livre, Carnets de résistance. Essai politique. Éditions L'Effet pourpre.
  • 2002 : Monsieur Félix Nouvelle. Revue Liberté.
  • 2008 : Le Corps de la horde Poésie. (Quelque part au début du XXIe siècle). Éditions de la Pastèque.
  • 2008 : 100 000 vœux, Texte écrit et joué sur scène avec Laure Waridel à l’invitation de Diane Dufresne, lors du spectacle de fermeture des 20e Francofolies de Montréal ; Terre planète bleue,
  • 2008 : La vraie nature de la boulangerie Poésie. En collaboration avec Laure Waridel. (La vie est belle !) Éditions FIDES.
  • 2008 : Prière pour les artistes, au temps de Stephen Harper
  • 2007-2010 : Mettre le feu, duo avec le guitariste Alain Auger, musique et poésie originale
  • 2010 : Caméra Lucida ( avec Thierry Ducharme), Éditions La Peuplade, 2010
  • 2010-2014 : Participation et lecture sur scène de 4 textes dramatiques originaux, Festival Jamais Lu (Montréal)
  • 2015 : La Vie habitable (Éd. Atelier 10, Véronique Côté - collaboration)
  • 2015 : La Fête sauvage (Éd. Atelier 10, Véronique Côté - collaboration)
  • 2019 : Pour nous libérer les rivières - Plaidoyer en faveur de l'art dans nos vies (Éd. Atelier 10 - avec des oeuvres de Stéphanie Robert)[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Vivre de culture et de grand air à Cacouna : le rêve de Hugo Latulippe », sur Radio-Canada.ca (consulté le 16 octobre 2020)
  2. « L’art pour éveiller les consciences | Pour nous libérer les rivières, d'Hugo Latulippe », sur La Fabrique culturelle (consulté le 30 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]