Hugo Hamilton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hugo Hamilton
Description de l'image Hugo Hamilton 2018.jpg.
Nom de naissance Johannes Ó hUrmoltaigh
Naissance (67 ans)
Dublin, Drapeau de l'Irlande Irlande
Activité principale
Distinctions
prix Femina étranger, Rooney Prize for Irish Literature, chevalier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Hugo Hamilton, né Johannes Ó hUrmoltaigh le à Dublin, est un écrivain irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

La mère de Johannes Ó hUrmoltaigh est une Allemande qui, lors d'un pèlerinage en Irlande en 1949, épouse un Irlandais et s’établit dans le pays. Son père est un nationaliste qui insiste pour que ses enfants ne parlent qu’allemand ou irlandais à la maison ; l’anglais étant strictement proscrit.

Devenu journaliste, Johannes Ó hUrmoltaigh adopte le pseudonyme Hugo Hamilton pour signer ses écrits et se lance dans l’écriture de nouvelles et de romans. Ses trois premiers romans se déroulent en Europe centrale. Puis il écrit un roman policier intitulé Déjanté (Headbanger), publié en 1996, dont l’action se déroule à Dublin et qui met en scène un garda nommé Pat Coyne. Deux ans plus tard, il fait paraître une suite Triste Flic (Sad Bastard).

Longtemps ignoré dans son propre pays, il accède à une subite notoriété à la publication en 2003 de Sang impur (The Speckled People), le premier volume de ses mémoires Sang impur (The Speckled People). Rapidement soutenu par des auteurs comme Colum McCann, ce livre raconte l'enfance de l'auteur dans le Dublin de l’après-guerre, ses relations houleuses avec son père et sa perception très particulière de ses langues maternelles.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Pat Coyne[modifier | modifier le code]

  • Headbanger (1996) (ISBN 0-436-20405-3)
    Publié en français sous le titre Déjanté, traduit par Katia Holmes, Paris, éditions Phébus, coll. « Rayon noir », 2006 (ISBN 2-7529-0159-3) ; réédition, Paris, Points, coll. « Roman noir » no P2218, 2009 (ISBN 978-2-7578-1272-3)
  • Sad Bastard (1998) (ISBN 0-436-20490-8)
    Publié en français sous le titre Sale Flic, traduit par Katia Holmes, Paris, éditions Phébus, coll. « Littérature étrangère », 2008 (ISBN 978-2-7529-0315-0) ; réédition, Paris, Points, coll. « Roman noir » no P2462, 2010 (ISBN 978-2-7578-1360-7)

Autres romans[modifier | modifier le code]

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Dublin Where the Palm Trees Grow (1996)

Mémoires[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]