Hugues Taraval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hughes Taraval)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hughes Taraval
Naissance
Décès
(à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Distinction

Hugues Taraval, né le à Paris, et mort dans la même ville le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hugues Taraval est le fils de Guillaume Taraval (1701-1750), qui lui enseigne les premiers rudiments de la peintre. De 1732 à 1750, il passe sa jeunesse à Stockholm où son père, premier peintre du roi de Suède, qui avait été appelé à Stockholm par l'intendant des Beaux-Arts Harlemann, réalisait des décors dans les palais royaux[1].

De retour à Paris, il devient l'élève de Jean-Baptiste Marie Pierre (1714-1789) au sein de l’Académie royale de peinture et de sculpture. Lauréat du prix de Rome en 1756, avec Job raillé par sa femme (musée des beaux-arts de Marseille), Taraval entre à l'École royale des élèves protégés dirigée par Carle Van Loo (1705-1765), avant de séjourner à Rome en tant que pensionnaire de l'Académie de France de 1759 à 1763. Agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1765, il y est reçu en 1769, avec son morceau de réception, Le Triomphe de Bacchus, un des éléments du plafond de la Galerie d'Apollon au musée du Louvre.

Peintre décorateur, il œuvra au château de Bellevue à Meudon (1767), à l'École militaire de Paris (1773), au Collège de France (1777), au château de Marly (1781) et au château de Fontainebleau (1781).

Généalogie[modifier | modifier le code]

  • François Taraval (?), orfèvre à Perpignan
    • François Taraval (vers1665-Paris, 7 février 1715), maître peintre, sculpteur et doreur à Paris
      • Guillaume-Thomas Taraval (Paris, 21 décembre 1701-Stockholm, 1750), peintre du roi de Suède
        • Hugues Taraval
        • Louis Gustave Taraval
          • Jean Gustave Taraval

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
Au Royaume-Uni
En Russie
En Suède
  • Stockholm, musée national : Vénus et Adonis, Salon de 1765, huile sur toile.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Augustin Jal, Dictionnaire critique de biographie et d'histoire, Paris, Plon, 1867, p. 1274.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Sandoz, « Hughes Taraval (Paris 1729-1785) », in Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, 1972 (éd.1973), p. 195-255.

Liens externes[modifier | modifier le code]