Aller au contenu

Hugh Douglas (comte d'Ormonde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hugh Douglas
Fonction
Membre du Parlement d'Écosse
Titre de noblesse
Comte d'Ormonde
Biographie
Décès
Activité
Père
Mère
Beatrice Sinclair (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
D'hermine, au cœur de gueules, au chef d'azur, à trois étoiles d'argent.

Hugh Douglas, comte d'Ormonde (mort en 1455) est un pair d'Écosse et membre du clan Douglas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Hugh est le quatrième fils de James Douglas, 7e comte de Douglas et de Beatrice Lindsay, fille d'Henry II Sinclair, comte des Orcades.

Il compte parmi ses frères William Douglas, 8e comte de Douglas, James Douglas, 9e comte de Douglas, Archibald Douglas, comte de Moray et John Douglas, Lord de Balvenie.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est créé comte d'Ormonde avant 1445 lorsqu'il est présent au Parlement d'Écosse. Il reçoit de son frère William les terres de Rattray, Aberdour, et Crimond dans l'Aberdeenshire, celui de Dunsyre dans le Lanarkshire, et ceux d'Ardmanach et Ormonde dans le comté d'Inverness.

Hugh conduit les Écossais à la victoire en 1448 lors de la bataille de Sark, face à Henry Percy, 2e comte de Northumberland.

Ormonde reçoit le contrôle des terres des Douglas lorsque son frère William part en pèlerinage à Rome en 1450.

Rébellion et mort[modifier | modifier le code]

Après l'assassinat de William par le roi Jacques II en 1452, Ormonde entre en rébellion ouverte contre le roi.

Avec ses autres frères, sauf James, devenu 9e comte de Douglas, Hugh affronte l'armée royale le à la bataille d'Arkinholm et est défait. Moray mourut de ses blessures et Balveny s'échappa, Ormonde fut capturé et exécuté pour trahison, ses terres étant confisquées.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il laisse un fils, Hugh, qui devient doyen à la cathédrale de Brechin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]