Hugh Blair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blair.
Hugh Blair.jpg

Hugh Blair (7 avril 1718, Édimbourg27 décembre 1800), prédicateur et critique écossais

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir exercé pendant plusieurs années le ministère évangélique et s'être distingué par ses publications, il fut nommé professeur de belles-lettres à l'université de St Andrews, puis à celle d'Édimbourg, chaire qui fut créé pour lui en 1762, et il exerça ses fonctions jusqu'en 1783.

On a de lui :

  • un recueil de Sermons ;
  • un ouvrage intitulé Leçons de littérature ou Cours de belles-lettres.

Ses sermons, dirigés vers l'instruction morale plutôt que vers les discussions métaphysiques ou théologiques, opèrent une révolution dans l'éloquence de la chaire.

Dans son Cours de littérature qui fait encore autorité au XIXe siècle, il traita en philosophe des principes du beau et des règles de la composition, et se distingua par sa justesse et la pureté de son goût.

Il fut le fondateur de la revue d'Édimbourg.

Publications[modifier | modifier le code]

Publications anciennes[modifier | modifier le code]

Ses sermons ont été traduits par :

Son Cours de littérature par :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charlotte Downey. “Introduction.” Lectures on Rhetoric and Belles Lettres.Delmar, N.Y.: Scholars' Facsimiles & Reprints, 1993. ISBN 0-8093-1907-1
  • Ulman, H. Lewis. Things, Thoughts, Words, and Actions: The Problem of Langauge in Late Eighteenth-Century British Rhetorical Theory. Illinois: Southern Illinois Press, 1994. ISSN 0161-7729
  • John Hill. An Account of Life and Writings of Hugh Blair, D.D.Bristol: Thoemmes Press, 1997.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Hugh Blair » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]