Hucbald de Saint-Amand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hucbald
Biographie
Naissance
Vers ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Ordre religieux
Mouvement
Maître

Hucbald de Saint-Amand (Hucbaldus Elnonensis), né vers 840, ou plus probablement vers 850[1], et mort le à l'abbaye de Saint-Amand, à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), est un moine bénédictin, connu comme théoricien de la musique, poète et hagiographe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Flandre ou d'une contrée voisine, Hucbald porte un nom germanique qui semble le rattacher à une famille de l'aristocratie franque ; Yves Chartier propose d'y voir un membre de la famille d'Évrard de Frioul, gendre de l'empereur Louis le Pieux[2].

Il est l'élève d'Heiric et le condisciple de Remi d'Auxerre à l'école monastique d'Auxerre. De 883 environ à 892-893, il enseigne à l'abbaye de Saint-Bertin, à Saint-Omer, à la demande de l'abbé, Raoul, fils d'Évrard de Frioul. Vers 893, il est appelé à Reims, en même temps que Remi, par l'archevêque, Foulques le Vénérable, qui a restauré l'école cathédrale et veut y attirer les meilleurs maîtres de son temps. Vers 900, il succède à son maître Milon (parfois présenté comme son oncle) comme écolâtre à l'abbaye de Saint-Amand.

Il a été un familier de la cour de Charles le Chauve.

La date de sa mort, le dimanche , est attestée par les annales de Saint-Amand et celles de Lobbes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Traités de musicologie[modifier | modifier le code]

  • De harmonica institutione
  • Diatessaron et diapente et diatonon
  • De harmonica consideratione Boetius

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Ecloga de calvis

Vies de saints[modifier | modifier le code]

  • Passio SS. Quirici et Julittae Martyrum (martyre de Cyr de Tarse et de sa mère Julitte).
  • Vita Sanctae Aldegundis Virginis (vie de sainte Aldegonde de Maubeuge).
  • Vita Sancti Lebwini Presbyteri et Confessoris (vie de saint Lebwin ou Leboin, évangélisateur des Saxons, au-delà de l'IJssel).
  • Vita Sancti Rictrudis Batissae Marcianensis (vie de sainte Rictrude de Marchiennes).
  • Vie de saint Jonas, premier abbé de Marchiennes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date de 840 est donnée par Gonthier de Saint-Amand dans un texte peu fiable du XIIe siècle. Si cette date était exacte, elle ferait mourir Hucbald à quatre-vingt-dix ans environ. Yves Chartier, op. cit., p. 2, juge plus vraisemblable une naissance autour de 850.
  2. Yves Chartier, Ibid..

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Chartier, L'œuvre musicale d'Hucbald de Saint-Amand : les compositions et le traité de musique, Saint-Laurent (Québec), éditions Bellarmin, 1995. (En ligne.)
  • Léon van der Essen, « Hucbald de Saint-Amand (840-930) et sa place dans le mouvement hagiographique médiéval », Revue d'histoire ecclésiastique, 19, 1923.
  • Rembert Weakland, « Hucbald as musicien and theorist », The Musical Quarterly, 52, 1956, pp. 66-84.

Liens externes[modifier | modifier le code]