Hubert Coudurier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hubert Coudurier
Naissance (61 ans)
Morlaix, Finistère
Activité principale
Journaliste, directeur de l'information du journal Le Télégramme

Hubert Coudurier, né le à Morlaix, est un journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hubert Coudurier débute à l'Agence France-Presse (1983-1985). Il est ensuite grand reporter, notamment à France 3 (1985-1990), puis chroniqueur de politique étrangère à I-télé.

En 1986, Hubert Coudurier rejoint Le Télégramme en qualité de secrétaire général adjoint. En 1995, il devient directeur général du journal, puis président de son conseil d'administration en décembre 2001, succédant à son père Jean-Pierre Coudurier décédé en novembre 2001. Il représente la quatrième génération Coudurier à la tête du Télégramme[1]. À la tête du Télégramme avec son frère Édouard, il se bat pour préserver ses parts de marché en Bretagne contre son concurrent historique, le journal Ouest France[2]. En 2014, il annonce une tentative de rapprochement entre Le Télégramme et LCI qui s'est vue refusée le droit de diffuser sur la TNT gratuite[3].

Au printemps 2007, il fait partie des journalistes qui suivent et starifient le couple Sarkozy[4]. En septembre 2008, il publie le livre Amours, ruptures et trahisons dans lequel il fait quelques révélations sur la vie amoureuse du président français[5],[6].

Hubert Coudurier est un ancien auditeur (quarante-cinquième session) de l'IHEDN.

Il est, depuis son lancement en , président de Télévision Bretagne Ouest (Tébéo), après avoir été vice-président de Nantes 7.

Outre ses éditoriaux politiques dans le journal Le Télégramme, il reçoit toutes les semaines une personnalité politique, économique ou culturelle dans son émission l'Invité sur Tébéo. Il est membre du conseil de surveillance du Groupe Télégramme. Il est membre du jury du Prix Press Club, Humour et Politique, est membre du Conseil d'Administration du Press Club et il participe à l'association de la presse diplomatique.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Le Drian, le glaive du président, Plon, 2017.
  • Et les masques sont tombés - Les coulisses d'un quinquennat, Paris, éditions Robert Laffont,
  • Amours, ruptures et trahisons, Paris, éditions Fayard,
  • Requiem pour les années Chirac - Chronique incorrecte d'une France coupable, Paris, éditions Jacob-Duvernet,
  • Le monde selon Chirac. Les coulisses de la diplomatie française, Paris, éditions Calmann-Lévy,
  • PPDA, l'inconnu du 20 heures, Paris, éditions Robert Laffont, , 331 p. (ISBN 222108313X)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Edouard Coudurier nouveau président du Télégramme », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  2. Martine Robert, « Comment «Le Télégramme » résiste au gros temps... », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  3. Colin, « Le Télégramme en discussion avec TF1 pour un rapprochement avec LCI », France TV Info,‎ (lire en ligne)
  4. Christine Leclerc, « Celle qui ne voulait pas être première dame », Valeurs Actuelles,‎ (lire en ligne)
  5. Ludovic Vigogne, « Sarkozy: les langues se délient », L'Express,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Peter Allen, « Sarkozy's 'dark side' revealed in new book by his former lovers », Express,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]