Hubert Colson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hubert Colson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Hubert Colson, né à Liège, est un pâtissier belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hubert Colson suit une double formation et devient professeur de morale et de français en même temps que pâtissier[1]. Il est marqué par la tétraplégie de sa mère[2], puis par son décès.

Il affirme avoir obtenu un DEA en psychopathologie - psychanalyse et se présente comme psychothérapeute clinicien et psychanalyste[3], tout en ouvrant une pâtisserie à Mons en 1985, puis à Brooklyn[4].

Il collabore à deux albums de Martine, une héroïne de bande dessinée destinée à la jeunesse, La pâtisserie avec Martine et Le « Sucré salé » avec Martine[5], et participe à la publication de différentes recettes de cuisine.

Polémique[modifier | modifier le code]

Il fait partie en 2011 de liste controversée des 400 membre du jury privé[6] de la Nuit des Molières[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La sténo en 10 leçons, Hubert Colson, Éditions Deboeck, 1971.
  • Pâtisserie, une aventure pour le plaisir, Hubert Colson, Xavier Saint-Luc, Georges Schevenels; préface de Line Renaud, Érasme, Namur, 1989.
  • La pâtisserie avec Martine, d'après les albums de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier; recettes d'Hubert Colson; illustrées par Nadette Charlet, Casterman, Bruxelles, 2004 (traduit aussi en néerlandais chez le même éditeur), (ISBN 978-2203100015).
  • Le « Sucré salé » avec Martine, d'après les albums de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier; textes et recettes d'Hubert Colson; illustrées par Nadette Charlet, Casterman, Bruxelles, 2004 (traduit aussi en néerlandais chez le même éditeur), (ISBN 978-2203100022).
  • Recettes enchantées : cuisine des terroirs autour de Mons, sous la coordination d'Hubert Colson; stylisme et photographies : Jean-Pierre Gabriel, Office de Tourisme de la Ville de Mons, Mons, 2008.
  • Pétrir la vie : un psychanalyste se bat pour sa propre survie et celle de sa propre patiente, Payot, Paris, 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JF Lermusieau, Le pâtissier des âmes
  2. Valéry Saintghislain, "Hubert Colson. Amuse-Bouches", dans : Le Soir, samedi 5 février 2005, p. 12-13 : « Maman, issue d'un milieu bourgeois, était professeur et souhaitait que je fasse des études. À ma naissance, elle est restée paralysée. Inconsciemment, je devais culpabiliser. Je n'ai jamais voulu lui déplaire ».[1]
  3. Annonce d'une conférence, page consultée le 16 novembre 2015, [lire en ligne]
  4. NewYork Press, 27 septembre 2006, [lire en ligne] et « Pétrir la vie d'Hubert Colson », blog, [lire en ligne]
  5. [Casterman, éditions jeunesse, Hubert Colson lire en ligne].
  6. Le théâtre, une passion bien française, Le JDD, 24 avril 2010
  7. Liste des Membres du jury privé de La Nuit des Molières 2011 : Hubert Colson

Liens externes[modifier | modifier le code]