Hubert Colin de Verdière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hubert Colin de Verdière
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Ambassadeur de France en Algérie
-
Daniel Bernard (en)
Ambassadeur de France en Algérie
-
Alfred Siefer-Gaillardin (d)
Daniel Bernard (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Hubert Colin de Verdière, né le à Roubaix, est un diplomate français, ambassadeur de France en Algérie à deux reprises. Il a été remplacé en par Bernard Bajolet.

Formation[modifier | modifier le code]

Hubert Colin de Verdière est un ancien élève de l'École nationale d'administration, promotion Robespierre (1968-1970).

Carrière diplomatique[modifier | modifier le code]

Hubert Colin de Verdière est titularisé en qualité de secrétaire des Affaires étrangères le . Il est mis à la disposition du ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale jusqu'en 1971, année où il intègre la direction des affaires économiques et financières du ministère des Affaires étrangères, poste qu'il conservera jusqu'en 1973.

Il exerce ensuite les fonctions suivantes :

  • 1973-1975 : Premier secrétaire à Canberra,
  • 1975-1977 : Premier secrétaire à Alger,
  • 1977-1979 : Deuxième conseiller au même poste,
  • 1980-1983 : Délégué dans les fonctions de sous-directeur pour l'Afrique du Nord et Moyen-Orient,
  • 1983-1984 : Deuxième conseiller à Madrid,
  • 1984-1987 : Premier conseiller au même poste,
  • 1987-1991 : Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Abou Dabi,
  • 1991-1994 : Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Téhéran,
  • 1994-1995 : Directeur des Nations unies et des organisations internationales,
  • 1995-1996 : Directeur du cabinet du ministre des Affaires étrangères,
  • septembre 1996 : Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Moscou[1],
  • février 1997 : Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Douchanbé (en résidence à Moscou),
  • 2000-2002 : Ambassadeur, Haut Représentant en Algérie,
  • 2002-2004 : Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères,
  • 2003 : Élevé à la dignité d'Ambassadeur de France
  • 2004-2006 : Ambassadeur, Haut Représentant en Algérie.

Décorations[modifier | modifier le code]

Le 14 juillet 2006, il est promu au grade de commandeur de l'Ordre de la Légion d'honneur (Décret du 13 juillet 2006).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Blanchemaison lui succède à Moscou